Affaire "Tintin au Congo": les plaignants feront appel

BELGA Publié le - Mis à jour le

Livres

Le tribunal de première instance de Bruxelles, siégeant en référé, avait décidé de refuser d'interdire la commercialisation de cette bande dessinée d'Hergé. Les demandeurs, l'association française Cran et M. Mondondo, un ressortissant de la République démocratique du Congo (RDC), avaient intenté une action en référé devant le tribunal civil de Bruxelles contre la SA Moulinsart et les éditions Casterman. Ils avaient demandé que ceux-ci cessent la publication de la BD "Tintin au Congo" au motif qu'elle contenait des propos racistes envers les personnes de peau noire.

Vendredi, le tribunal avait estimé l'action des demandeurs non fondée, précisant que la loi belge contre le racisme ne pouvait s'appliquer que s'il y avait une intention discriminatoire. Or, selon le juge, vu le contexte de l'époque, l'auteur, Hergé, ne pouvait pas être animé d'une telle volonté.

Me Ahmed L'Hedim et Me Alain Amici ont annoncé lundi que leurs clients les avaient mandatés pour introduire un recours contre cette décision. L'affaire reviendra donc devant la cour d'appel de Bruxelles, en référé. Par ailleurs, M. Mondondo s'était également constitué partie civile dans le cadre d'une action au pénal, s'estimant victime de racisme au travers de cette bande dessinée. Cette action est actuellement en suspens.

Publicité clickBoxBanner