Trois écrivains pour un bout de chemin

Monique Verdussen Publié le - Mis à jour le

Livres

Trois écrivains connus, trois titres de livres à la mesure de la singularité de chacun inaugurent une collection que lance André Versaille sous l’appellation générale "Chemin faisant". A partir de la question qui leur est posée : "De quoi donc une vie est-elle faite ?", ils évoquent ce qui les a motivés et constitués au fil du quotidien aussi bien que dans leur créativité artistique. Gilles Lapouge avec "Le Flâneur de l’autre rive", Michel Le Bris avec "Rêveur de confins", Alain Mabanckou avec "Ecrivain et oiseau migrateur" se retournent ainsi sur les rencontres, les amitiés, les expériences, les musiques qui ont forgé leur manière d’être et de voir mais aussi sur les voyages, les films et les livres des autres qui font partie de leurs influences reçues. L’idée est séduisante, la réalisation claire et plaisante. Suivant un abécédaire personnel, le contenu et le style des interventions témoignent du tempérament des uns et des autres tout en laissant apparaître des complicités que l’on n’attendait pas nécessairement.

"Je n’ai pas beaucoup d’autorité sur mes souvenirs. Ils n’en font qu’à leur tête", dit d’emblée Gilles Lapouge qui ne se reconnaît pas toujours dans les arcanes de sa mémoire et n’a jamais tenu de journal intime qui pourrait lui rappeler ce que le temps a occulté. Flânant sans filet et l’humour en bannière, il nous promène des fous rires d’Adamov aux bleus enchantés de Nicolas Bouvier, de sa carrière manquée de nègre à sa nuit passée à Léopoldville avec un Belge étrange, malicieux et très rieur : "C’est ainsi que je m’étais toujours représenté les Belges". Il dit aussi les perplexités de sa mère devant ses refus adolescents de lire autre chose que "Les Pieds Nickelés", les humeurs de Robert Gauthier qui le firent renvoyer du "Monde", son amitié avec Bernard Pivot

Avec Michel Le Bris, on respire les embruns et perçoit les grondements de cette mer de Bretagne à une encablure de laquelle il est né en 1944 dans la baie de Morlaix. Si l’on sait généralement que ce spécialiste de Robert Louis Stevenson est aussi un amateur de jazz et le directeur depuis 1990 du festival "Etonnants voyageurs" où se retrouvent des écrivains de tous horizons et de toutes latitudes, on ne le voyait pas nécessairement comme un frère de solitude de Hans Christian Aandersen. Ses rêves d’espaces, d’ailleurs et de rencontres aparaissent avec force au long des multiples chapitres de son livre où, avec un évident talent de conteur, il parle d’aventure, de cultures urbaines, de Mai 68, des années folles, de l’Ouest américain, de Schubert, de Martine Carol ou de Sartre de tout ce qui l’attendait par-delà la ligne d’horizon derrière laquelle, avant de se lancer, il regardait, depuis un rocher, s’éloigner les cargos vers le large.

"J’enseigne en Amérique le jour et je suis écrivain la nuit, mais mes nuits sont plus belles que mes jours." Né à Pointe-Noire au Congo Brazzaville où, "lorsque tout est calme, pendant un moment, on s’inquiète", Alain Mabanckou vit aujourd’hui en Californie où il est professeur de littérature francophone à l’université. Cette littérature que les Français jugent, non sans condescendance, un peu à côté de la leur occupe une grande place dans un discours où il juge avoir trouvé le français chez lui, "dans les maisons en terre battue, les disputes dans les marchés, les échanges dans les cases à palabres". Il s’ approprie donc sans complexe cette langue avec laquelle il a grandi, qui lui a permis d’aller au-devant d’autres cultures et qu’il fait vibrer de sa culture à lui. Avec tendresse, drôlerie, sagesse, il parle aussi de sa mère, de Kourouma, de Haïti, de Rimbaud l’Africain, de Le Clézio, de ses souvenirs quoi Mais ceux-ci ne sont-ils pas au cœur de la plupart de ses livres ?

Quelques chemins où folâtrer en agréable compagnie.

Le Flâneur de l’autre rive Gilles Lapouge A. Versaille éditeur 260 pp., 17,90€

Rêveur de confins Michel Le Bris A. Versaille éditeur 301 pp., 19,90€

Ecrivain et oiseau migrateur Alain Mabanckou A. Versaille éditeur 190 pp., 17,90€

Publicité clickBoxBanner