Médias/Télé

On connaît, depuis vendredi soir, le nombre de dossiers en lice pour l'attribution des 85 fréquences indépendantes et des onze réseaux retenus dans le cadre de l'appel à candidatures lancé par le gouvernement de la Communauté française. Après examen des 163 projets introduits à la date du 22 mars auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), l'organe de régulation en a rejeté 24 (lire notre précédente édition). Il en reste donc 139 en lice.

Après avoir jugé de la recevabilité des dossiers, le CSA va désormais en apprécier le fond au regard de critères tels que le pluralisme, la diversité des formats, l'emploi, etc. Cinq membres du CSA vont débroussailler le terrain pour les dix membres du Collège d'autorisation et de contrôle. Eux-mêmes seront répartis en deux groupes afin de confronter, en toute indépendance et objectivité, les meilleurs candidats. Le verdict est attendu pour le 22 juin prochain au plus tard.

A ce stade, les dossiers de recevabilité rendus publics par le CSA permettent déjà de décanter les candidatures entre fréquences indépendantes et réseaux privés. Ainsi, d'après notre décompte, il ressort que 19 dossiers ont été retenus pour les 11 réseaux disponibles (4 réseaux communautaires, 2 réseaux urbains et 5 réseaux provinciaux). Plus compliqué est d'identifier les candidats aux divers types de réseau... Toutefois, sans trop de risques de se tromper, on peut estimer qu'au moins six dossiers ont été rentrés pour les quatre réseaux communautaires : Bel RTL, Contact, Ciel Info, Fun, Nostalgie et NRJ. Il est également possible que trois autres candidats (Medi 1, Al Manar et Gold) soient en lice pour ces réseaux communautaires.

Au rayon des réseaux urbains, BFM est candidat aux deux réseaux. Mais on pressent également les candidatures de Mint et de Fun. Enfin, les réseaux provinciaux sont revendiqués, sans être exhaustif, par Sud Radio (Hainaut), Antipode (Brabant Wallon), N4 (Namur), Zone 80 et Maximum FM (Liège) ou encore Must FM (Luxembourg). Il faudra aussi compter avec Foo Rire et 7FM.

Quant aux fréquences indépendantes, il apparaît qu'un même éditeur de services (c'est notamment le cas de RCF) a pu postuler à plusieurs fréquences distinctes. On notera aussi que Contact +, actuellement constitué en réseau, est candidat à une seule fréquence à Bruxelles. Enfin, aucune candidature surprise (du type Europe 1 ou Chérie FM) n'a été introduite. Le seul "intrus" est RBI (Radio Bruxelles International), derrière lequel se trouve la... RTBF.