Médias/Télé

Agée de 3 ans, AB 3 «arrivée à une certaine maturité», selon les termes de ses dirigeants, se doit de tenter de conquérir de nouveaux publics ce qui explique les changements d'habillage et de ton de cette rentrée ainsi que l'arrivée de nouveaux formats, de nouveaux programmes jeunesse -venus tout droit de la chaîne-reine aux Etats-Unis, Nickelodeon-, et d'un nouveau rendez-vous de l'info.

Des rumeurs en tous sens ayant circulé, les responsables de la chaîne ont d'ailleurs tenu à démentir l'annonce, ce week-end, du licenciement d'Erik Silance, rédacteur en chef de feu son JT. «Erik Silance ainsi que la dizaine de temps plein qui l'entourent restent en fonction pour réaliser le nouveau rendez-vous de l'info tout en images programmé en deuxième partie de soirée (22h30).» Une forme proche de ce qu'ont proposé M 6 et AB 4, plus récemment.

«Jimmy Neutron», «Les Razmoket» et autre «famille Delajungle» ouvriront la voie à des séries ados dont l'une, «Un dos tres», variante de «Fame», avec Monica Cruz a beaucoup fait parler d'elle en Espagne et en France...

Marc Pasteger, par ailleurs conseiller de la direction, jouera «sa Pascale Clark» avec une interview en voix off baptisée «Le lift» (mi-septembre). Coincé dans un ascenseur, un invité sera soumis aux questions les plus directes. Une double déstabilisation pour un nouveau ton. Enfin, Maria Del Rio présente «C'est ouf», un condensé hebdomadaire de séquences «incroyables mais vrai» le samedi à 19h40.

A côté de cela, demeurent les magazines et divertissements français «diffusés en priorité» qui constituent l'un des autres fers de lance de la chaîne: «Ça se discute», «Vis ma vie», «Sans aucun doute», «Confessions intimes», «120 minutes de bonheur» «et même, «C'est mon choix» qui ne quitte pas notre antenne malgré sa suppression sur France 3». Deux nouveautés en matière de télé-réalité: «Mr personnality», présenté par Monica Lewinsky(!), où une jeune femme cherche l'élu de son coeur parmi des hommes masqués et «Playing it straight» où la difficulté sera de déterminer qui elle intéresse «vraiment» dans un parterre composé également d'homosexuels.

Fiction belge sur AB 3

Chaîne de la fiction et du divertissement, AB 4 confirme sa prédilection pour les classiques du cinéma et de la télé d'antan («Les grosses têtes», «Sébastien, c'est fou» mais aussi «Dallas», «Côte ouest» ou «Les brigades du tigre»). Une nouveauté, cependant et non des moindres, la chaîne se lance dans la production belge avec une série intitulée «Le juge» (rien à voir avec le projet ertébéen presque homonyme) se déroulant dans un tribunal traitant de cas de divorce, querelles de voisinage, etc. Entièrement écrite, produite et réalisée en Belgique, la série est placée sous la direction artistique de la Belge Varvara Dewez (ex-RTL).

Autre production propre, le «journal transfrontalier» est l'oeuvre conjointe des équipes d'AB 4, No Télé, Télé Mons Borinage et C 9 (Lille). Six minutes tout en images proposées à 20h.

© La Libre Belgique 2004