Médias/Télé

Une association des victimes du Bataclan a saisi le CSA après la prestation d'un candidat à l'émission La France a un incroyable talent. Ce dernier s'est présenté sur scène pour "rendre hommage" à un ami décédé dans les pires attaques perpétrées sur le sol français depuis l'après-guerre, mais aucune victime ne correspond aux détails donnés par le chanteur.

L'histoire était belle, trop belle peut être. Quand Dany, dix-sept ans, monte sur scène pour interpréter une chanson hommage et "faire le deuil" d'Alexandre, tué le 13 novembre 2015 par les djihadistes du groupe terroriste Etat Islamique, on s'attend à l'une des séquences les plus émotionnelles de l'émission. Et on ne s'y trompe pas, les larmes coulent sur les visages des jurés, comme sur ceux des personnes du public.

Mais quatre jours après sa prestation diffusée par la chaîne M6, BFM TV nous apprend que Life for Paris a saisi le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et la chaîne concernant cette séquence, alors que l'association 13onze15 réfléchit à faire de même.

Et pour cause, "aucun Alexandre n'est mort ni au Bataclan, ni au Stade de France ni à une terrasse de café parisien ce 13 novembre 2015" avance Life for Paris.

Le jeune chanteur a répondu aux interrogations de BFMTV et d'internautes en indiquant avoir utilisé un pseudonyme "pour des raisons personnelles et familiales".

Il a également affirmé que, compte tenu du caractère mineur de son ami au moment des faits, ce dernier n'est pas "cité" dans les registres. Ce qui n'est pas correct, puisqu'une victime de moins de 18 ans, la seule des attentats, est bien reprise dans "'la liste unique des victimes établie par une autorité judiciaire" comme le rappelle le père d'une victime.

Au-delà de la tourmente dans laquelle le jeune homme est impliqué, c'est également l'émission et la chaîne qui en prennent pour leur grade puisque Life for Paris se demande comment il est possible qu'aucune vérification n'ait été effectuée par la production avant la prestation de Dany.