Médias/Télé Le documentaire "Mont-Saint-Michel : le labyrinthe de l’archange" **, sur Arte, 20h55 ce samedi 23 décembre.

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979, le Mont-Saint-Michel est fréquenté, chaque année, par 2,5 millions de visiteurs. Refuge d’ermites, monastère bénédictin, forteresse et prison où les conditions de détention ont été dénoncées par Victor Hugo, cette construction cumule singularités et prouesses architecturales.

À la faveur d’un chantier de restauration, Marc Jampolsky, auteur et réalisateur du documentaire, convoque historiens, archéologues et un latiniste pour raconter ses multiples transformations. Un monastère à nul autre pareil en raison de la forme pyramidale du mont. Des bâtiments enroulés autour du rocher granitique qui se métamorphosent durant treize siècles.

Naturellement protégée par le mouvement des marées

Pour que le téléspectateur déambule sans peine dans ce labyrinthe spatio-temporel, le réalisateur s’attache à retracer les étapes chronologiques de l’édification du site en s’appuyant sur des reconstitutions en 3D. Il interroge les scientifiques qui utilisent les nouvelles techniques de modélisation et de datation afin d’explorer de nouvelles hypothèses architecturales et de conter l’histoire hautement spirituelle du lieu. C’est le 16 octobre 709, à la demande de l’Archange Michel, "chef des milices célestes" que l’évêque d’Avranches construisit et consacra une première église sur le mont. Son aura prendra une véritable ampleur grâce à une sacrée découverte : un crâne perforé, annoncé comme étant celui d’Aubert d’Avranches que l’archange aurait touché du doigt pour y laisser son empreinte divine.

Architecture sacrée

Un paléopathologiste analyse la béance sous l’angle médical. Tandis qu’un latiniste accède à des ouvrages inédits dans la bibliothèque que l’on surnommait la "Cité des livres", montrant ainsi l’érudition des moines bâtisseurs.

La construction de la "Merveille", muraille gothique de 40 mètres de haut accrochée à la falaise, qui accueille des salles destinées aux pèlerins et aux invités prestigieux, est une véritable prouesse réalisée en un temps record.

L’abbaye du Mont-Saint-Michel est le monument national le plus visité du Centre des monuments nationaux et le deuxième monument français derrière la Tour Eiffel. Ce documentaire, même s’il peut plaire au plus grand nombre, touchera davantage les familiers des lieux et tous ceux qui se passionnent pour l’Histoire et l’architecture sacrée.