Médias/Télé

A vrai dire, c'est Michel De Maegd qui, lundi à 13 heures, prendra le premier place dans le nouveau studio du Journal de RTL-TVI. Six heures plus tard, ce sera à Florence Reuter, l'une des trois titulaires du "19 heures" (avec Laurent Haulotte et Grégory Willocq), d'étrenner les nouveaux habits du JT le plus regardé en Communauté française.

A 37 ans, cette jeune maman n'a rien d'une débutante. "C'est ma neuvième saison au Journal et le deuxième changement de décor", nous confiait-elle à la veille du grand déménagement vers le bâtiment de l'avenue Georgin. Alors, qu'est-ce que ça va changer concrètement, ce nouveau plateau de 140 m2 ? "Pour nous, ça ne va pas changer grand-chose. Je n'ai vraiment pas l'impression de pénétrer dans un lieu étranger. Il va falloir appréhender l'espace, trouver ses marques, se familiariser avec un outil technique beaucoup plus puissant qui va nous permettre d'être encore plus précis et complet. Mais tout va se faire en douceur, pour nous comme pour les téléspectateurs", explique la présentatrice.

Florence Reuter et ses collègues ont eu l'occasion de tester le nouveau décor au cours des derniers jours. Des tests concluants avant tout utiles pour le personnel technique du Journal, appelé à manoeuvrer un équipement entièrement numérisé et enrichis de nouvelles possibilités (notamment sur le plan des incrustations graphiques). "Pour les présentateurs, il n'y a aucune révolution. On travaillait déjà avec trois caméras", indique-t-elle.

Ce changement, à l'évidence, n'est pas de nature à inciter Florence Reuter à quitter son rôle de présentatrice du Journal pour une autre fonction au sein de RTL-TVI. "J'espère bien fêter mes dix ans de JT ! Je m'amuse toujours autant, il n'y a aucune lassitude. Je profite aussi pleinement de l'expérience engrangée au fil des années. Mais je n'attendrai pas de m'embêter pour changer..."

© La Libre Belgique 2007