Médias/Télé

Le chroniqueur de Cyril Hanouna semble en agacer plus d'un. Nicolas Bedos et un comique du Petit Journal s'en sont pris à lui physiquement

Si vous suivez "Touche pas à mon poste", vous savez forcément qui est Bertrand Chameroy. Et si vous n'êtes pas adepte de l'émission, imaginez un jeune chroniqueur qui ne cesse de monter en puissance depuis ses débuts télévisuels, au point de négocier une augmentation salariale cet été pour rester fidèle à Hanouna et balayer d'un revers de la main les nombreuses propositions reçues de chaines concurrentes.

Il faut dire que le gaillard est talentueux et drôle. Au-delà de sa chronique de quelques minutes, il a désormais pris l'habitude de squatter le plateau de "TPMP" de bout en bout pour prendre part aux différents débats et, surtout, lâcher ses meilleures vannes pour régaler l'assemblée. Mais son humour, parfois (gentiment) moqueur, ne semble pas plaire à tout le monde.

Dans une interview au magazine GQ, Bertrand Chameroy a ainsi expliqué avoir été pris à partie par Nicolas Bedos. Le comédien et scénariste français n'a pas hésité à l'empoigner dans une boîte de nuit parisienne, avant que Gilles Lellouche ne vienne les séparer. Suite aux nombreuses interrogations suscitées par ces déclarations, Chameroy a demandé à GQ Magazine de bien préciser au bas de son article qu'il n'y a eu aucune véritable bousculade mais une simple "discussion animée". Quant à Bedos, il a prétendu ne pas connaître le chroniqueur d'Hanouna...

Quentin, l'un des deux humoristes du Petit Journal de Canal+, aurait pour sa part mis une petite claque sur la joue de son homologue après l'avoir mis en garde avec un "Respecte un peu le Petit Journal". "C'était ahurissant", regrette Bertrand Chameroy qui sait depuis longtemps que son métier l'expose à ce type de mésaventures…