Médias/Télé
Romain Caillet doit faire face à son passé sulfureux.

Suite aux révélations de nos confrères de L'Obs, BFMTV a décidé de se séparer de son spécialiste djihadisme Romain Caillet.

Dans une enquête consacrée aux spécialistes sur le terrorisme, L'Obs s'est penché sur 5 de ces experts. Parmi eux, on retrouve un certain Romain Caillet, chercheur présent sur les plateaux de BFMTV depuis mars dernier. Et c'est son passé qui pose problème puisque L'Obs précise qu'il avait pris des positions en faveur du djihad au milieu des années 2000. 

Sur des forums salafistes, il intervenait sous le pseudo de "Colonel Salafi".

Il fréquentait également un certain Fabien Clain, un Français converti à l'Islam parti combattre en Syrie. C'est d'ailleurs lui qui avait revendiqué les attaques de 13 novembre dans un message audio de 2min40.

Visé par une fiche "S" par les services antiterroristes, Romain Caillet a donc vu sa collaboration avec BFMTV prendre fin.

Voici le communiqué de la chaîne: 

"Suite aux informations dévoilées cette semaine sur son parcours, BFMTV ne fera plus intervenir Romain Caillet en tant que consultant pour la chaîne.

Depuis fin Mars 2016, Romain Caillet est intervenu à quelques reprises sur BFMTV en tant que consultant extérieur sur les questions de djihadisme. La chaîne l’ayant à l’époque sollicité pour ses compétences reconnues sur le sujet.

A l’occasion de ses discussions avec BFMTV, Romain Caillet n’a pas jugé utile de préciser à la chaîne un certain nombre d’éléments importants de son passé, liés directement aux questions qu’il devait évoquer à l’antenne.

BFMTV le regrette. Dans ces conditions, Romain Caillet ne peut pas poursuivre son travail de consultant extérieur sur BFMTV."