Médias/Télé

Tifs en bataille ou tignasse ébène glamour, slim ou baggy, regard franc ou franche timidité, style pop ou blues Les candidats belges de "La Nouvelle Star" n’ont qu’un vrai point commun : l’irrépressible envie de se faire connaître, de braquer sur eux les projecteurs. Ecumer les bars et les kermesses, ce n’est pas trop leur trip. Ou plus trop. La télé permet de passer à la vitesse supérieure. Et qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse des sommets. Certains tentent indifféremment la "Star Academy" - ses caméras intrusives, sa scénarisation - et "La Nouvelle Star" - ses primes hebdomadaires, son jury distribuant les bons et mauvais points.

Ainsi Cendrine, 25 ans, de Charleroi. Jolie fille, ultra-lookée, dont le cœur balance entre deux passions : la comédie (elle est diplômée du Conservatoire de Mons) et la musique. "Pour la "Star Ac’", j’ai fini trois années de suite dans les trente derniers candidats en lice. "La Nouvelle Star", c’est la deuxième fois que je l’essaie." Julie, 17 ans, étudiante de Jodoigne "super ambitieuse", fait tous les castings qui la tentent : "Ça peut être un tremplin. En tout cas, même si c’est une compétition, on en sort toujours gagnant."

Plug RTL, qui relaye en Belgique le télécrochet de M6, a présenté hier à la presse une poignée de Belges ayant tenté l’aventure. Jusqu’où ont-ils été ? Secret défense. M6 cadenasse sa communication, pour préserver un peu le suspense.

Un jury crédible

On sait en tout cas que les candidats rencontrés ce mardi ont au moins interpellé la production : ils sont tous passés devant un "pré-jury" qui leur a donné le sésame pour affronter le jury, le vrai. Lio, André Manoukian, Philippe Manœuvre et Sinclair rempilent, dans le rôle des "méchants". "Je leur ai proposé "A la faveur de l’automne" de Télé et "Wonderwall" d’Oasis", raconte Guillaume, prof de chant namurois de 21 ans. "J’accorde un grand crédit au jury, que ce soit à André Manoukian qui connaît bien la musique, à Sinclair qui arrive à faire sonner la langue française comme pas deux, à Manœuvre qui a interviewé les plus grands ou à Lio, devant qui on se sent nu " Guillaume aimerait un parcours à la Julien Doré, qui avait gagné "La Nouvelle Star" il y a deux ans, après s’être présenté pour donner de la notoriété à son groupe. "Je chante dans un groupe pop-rock-blues que j’ai monté après avoir fait une des meilleures écoles de musique européennes, à Nancy. Avec les musiciens, on a cherché tous les moyens possibles et imaginables de se faire connaître. Ils m’ont poussé à m’inscrire." Cendrine prépare un album solo. Elle rêve d’enregistrer une plaque qui sonnerait "fifties, Sinatra, paillettes, cuivres " Paul, Nivellois de 16 ans, clone brun de Jules, tombeur de filles de la saison dernière, n’en est pas encore là. "Advienne que pourra", lance-t-il.

Moins désinvolte, M6 espère que les signes d’essoufflement que montrait "La Nouvelle Star" en 2008 - considérée par certains comme trop branchouille - ne sont pas annonciateurs d’un destin à la "Star Academy", qui a vu son audience s’éroder sévèrement lors de sa dernière édition.

Ce soir, place à la diffusion des premiers castings, ceux de Lille (avec les Belges) et de Toulouse.