Médias/Télé C'est par un communiqué de presse que le groupe Canal a annoncé la nouvelle, l'émission Le Grand Journal au cours du mois de mars.

La dernière émission présentée pendant ses huit premières saisons par Michel Denisot devrait être diffusée le vendredi 3 mars.

L'émission sera remplacée par "encore plus de cinéma", comme le titre le communiqué. Le groupe Canal souhaite ainsi "renforcer son offre abonnés" en proposant "une case supplémentaire cinéma de 17h40 à 19h30." Les autres émissions en clair comme le Petit Journal, Catherine et Liliane ou les Guignols ne sont pas concernées par cette nouvelle grille de programmes.

Les spécialistes s'attendaient depuis quelque temps à cette annonce, vu les audiences décevantes de l'émission présentée par Victor Robert (photo). En 2012, LGJ atteignait son record d'audience à 2,3 millions de téléspectateurs en moyenne sur la soirée. Depuis, ce chiffre n'a fait que décliner avec à peine 73 000 téléspectateurs le 7 février dernier.

© Capture d'écran Twitter

En réaction à cette annonce, Michel Denisot a tweeté une photo de l'équipe du Grand Journal, prise entre 2008 et 2010. On y retrouve (de gauche à droite) Jean-Michel Aphatie, Mouloud Achour, Ariane Massenet, Omar Sy, Fred Testot, Michel Denisot, Elise Chassaing, Tania Bruna-Rosso, Yann Barthès et Kamel le magicien.

Le Grand Journal avait été lancé en 2004 avec Michel Denisot à la barre. Concoctée à partir des mêmes recettes que Nulle part ailleurs, l'émission convainc un certain public grâce à plusieurs chroniqueurs et intervenants récurrents. C'est d'ailleurs dans cette émission que s'est créée le Petit Journal de Yann Barthès, d'abord en version courte, avant de prendre son envol en tant que programme long à part entière.

Les audiences commencent à décroître à partir de 2012, Michel Denisot décide alors de lâcher le gouvernail en juin 2013. Viendront ensuite Antoines de Caunes pendant deux ans, jusqu'en juillet 2015 puis Maïtena Biraben, débarquée du Supplément, qui doit inverser les courbe des audiences. Cette arrivée coïncide avec celle de Vincent Bolloré à la tête du groupe Canal+. Des ajustements sont entrepris, mais sans effet réel sur les audiences. Pire, plusieurs polémiques éclatent durant cette douzième saison du Grand Journal.

A la rentrée 2016, les rennes de l'émission sont confiées à Victor Robert. Cette fois aussi, le groupe Canal+ tente des ajustements en diffusant la première partie de l'émission en cryptée, la seconde en clair, sans plus de succès. Le clair reviendra sur la totalité de l'émission rapidement. Les premières rumeurs de déprogrammation naissent en février 2015. Elles se sont concrétisées ce lundi matin.