Médias/Télé

Ce n'est pas encore une tradition, mais ça pourrait très vite le devenir. Pour la deuxième fois, la RTBF et ses animateurs vont mouiller leur chemise sous le chapiteau du Cirque Bouglione, au profit de Cap 48.

Cette soirée de clôture sera d'autant plus festive que l'on célèbre cette année les cinquante ans de l'opération caritative. C'était le 23 septembre 1957, bien avant la vogue de la charity-TV. L'animateur radio Jean-Claude Menessier lançait alors sur les ondes de la RTB son appel à la mobilisation pour l'action en faveur des plus démunis. L'opération "48.81.00" était née, avant d'évoluer et de se "professionnaliser", devenant en 2003 "Cap 48".

Depuis sa fondation, près de 50 millions d'euros ont ainsi été récoltés, qui ont permis de financer 2 237 projets différents. La plus grande partie de ses projets sont liés aux personnes handicapées mais 15 pc des fonds ont aussi été octroyés à des projets d'aide aux jeunes en difficulté d'insertion. Mieux : depuis cette année, la fondation soutient également la recherche médicale et les systèmes de prévention autour des prématurés.

Piste aux étoiles

C'est que les sommes récoltées deviennent conséquentes. Après avoir atteint le chiffre de 2,8 millions d'euros, l'opération compte bien franchir la barre des 3 millions à la fin de la soirée programmée dimanche. Pour cela, la RTBF a donc mis les petits plats dans les grands, sous le chapiteau installé sur le plateau du Heysel.

En bord de piste, on retrouvera Fabienne Vande Meersche et Jean-Louis Lahaye, en maîtres de cérémonie, tandis que Corinne Boulangier et Thomas Van Hamme s'agiteront à la barre du centre de promesses. Un centre dont le standard sera occupé par tous les autres animateurs de la chaîne. Tous ? Non, car certains d'entre eux seront dans les coulisses en train de répéter une dernière fois leur défi du jour.

Lesquels ? Soyons brefs, soyons lyriques : on pourra notamment découvrir François de Brigode découpant Joëlle Scoriels en morceaux dans un tour de magie spectaculaire, ou encore - approchez, approchez, mesdames et messieurs - voir Nathalie Maleux tutoyer les sommets dans un numéro de trapèze "féerique et hors du temps".

Ce ne sera pas rien, d'ailleurs, les animateurs/journalistes/présentateurs/acrobates du jour se sont préparés deux mois durant. Comme les soeurs Louys qui se lanceront dans un numéro de flamenco, armées de bolas, ou encore le service sports maison qui devrait pointer ou tirer dans une partie d'"acroboules".

Voilà pour le suspense, les frissons, le spectaculaire. Mais il y a encore tout le reste. Des paillettes toujours avec un plateau de variétés où l'on attend David Hallyday, Nolwenn Leroy, Maurane... Mais aussi, une série de petits reportages, histoire de recadrer l'enjeu, et de ne pas oublier l'essentiel au-delà des strass de la piste aux étoiles. Deux exemples : Maureen Dor a rencontré Coline, qui aide son père devenu tétraplégique à la suite d'un accident; tandis que Philippe Lafontaine a lui fait la connaissance de Samuel, trisomique et membre de la fanfare du Créahm à Liège.

Car, au-delà de l'objectif du chiffre, il y a celui de la sensibilisation. Le "Télémoustique" rapportait ainsi ce sondage Ipsos : une personne sur deux y disait avoir changé d'attitude face au handicap. Pour 60 pc d'entre elles, ce serait grâce aux émissions radios et télés...

voir également p.9

La soirée sera diffusée sur La deux avec traduction gestuelle.

© La Libre Belgique 2007