Médias/Télé

Cauet est revenu publiquement sur l'agression qu'a subie Cécile de Ménibus de la part de Rocco Siffredi dans son émission "CaueTivi".

Pour rappel, la chroniqueuse avait subi des attouchements et des actes déplacés de l'acteur porno Rocco Siffredi en 2006. Celui-ci n'avait pas hésité à l'époque à la soulever, à la forcer à se mettre à quatre pattes sur la table et à mimer un rapport sexuel avec elle. Il avait également soulevé le string que la blonde portait. Une agression "qui n'avait choqué personne à l'époque" étant donné qu'elle "était apparue dans de nombreux bests-of", déclare Cauet mais qui, des années plus tard, traumatise encore la chroniqueuse qui la qualifie de "surréaliste". 

"En coulisses, il m'a attrapée par la gorge et m'a fourré la langue dans la bouche. Il a fallu que j'appelle la sécurité. C'est un malade mental. C'est une sous-merde. C'est du viol, ni plus ni moins du viol", soulignait-elle sur le plateau de Salut les Terriens en compagnie de Thierry Ardisson. 


Pour nos confrères de PureMédias, Cauet a expliqué avoir appelé Cécile de Ménibus après qu'elle soit revenue plusieurs fois sur l'histoire et lui avoir demandé "d'arrêter son cirque". "Je l'ai appelée, je lui ai dit 'arrête de ressortir ce truc'. A chaque fois, c'est moi qui prends". 

"Rocco Siffredi, on le connaît, on est en direct. Cécile le bouscule un peu, le chauffe un peu en disant "j'ai rien senti". Le type est une espèce d'animal. Pour lui, ça reste une blague. A part dire 'arrêtez', je ne peux pas prendre une batte de base-ball ou un teaser pour l'arrêter. Il n'a pas été élégant. A l'époque, Cécile a validé la présence de cette séquence dans les DVD. D'accord, ce n'est pas élégant. C'était un peu déplacé. C'était sous le signe de la blague. Je ne pense pas qu'il ait pensé mal faire. Nous, on n'a pas été choqué plus que ça. Il a eu un comportement où on lui a dit 'maintenant c'est bon'. Passé cette étape-là, le reste de l'émission, il s'est très bien comporté."

"Je pense que beaucoup de femmes dans la vie de tous les jours sont véritablement maltraitées, ont un patron qui les harcèle. (...) Elles vivent des situations de drague permanente dans le métro, dans la rue et des mains aux fesses. Je pense qu'il ne faut pas mélanger un viol que vivent les femmes (...) avec un Rocco Siffredi qui n'est pas galant et qui ne se rend pas bien compte de ce qu'il fait". 

L'animateur n'a pas réagi à propos de l'agression que Cécile de Ménibus affirme avoir subie en coulisses étant donné qu'il "n'y était pas". 


Une chose est sûre : le présentateur et son ancienne chroniqueuse ne sont pas sur la même longueur d'onde lorsqu'il s'agit de commenter la séquence...