Médias/Télé

Le rock, ce n’est pas un effet de mode ou une question d’âge, se réjouit Marc Ysaye, directeur de Classic 21. C’est transgénérationnel." Dans le cadre léché de l’ADAM (Art & Design Atomium Museum), le responsable - intarissable sur l’histoire du rock - applaudit les "excellentes" audiences de la radio. Au cours de la saison 2015-2016, elle a cumulé 603 000 auditeurs par semaine en moyenne (9,2 % de parts de marché).

"Depuis 10 ans, nous avons gagné 130 000 auditeurs, renchérit Francis Goffin, directeur général des radios RTBF. Ça représente la population de Verviers et Tournai réunie. C’est une belle réussite. […] Classic 21 est également la radio qu’on écoute le plus longtemps : 2 h 51 par jour en moyenne."

Adapter l’info

C’est selon la formule consacrée - "on ne change pas une équipe qui gagne" - que les deux responsables ont résumé la rentrée de la radio des classiques. Sans surprise, le rock demeure le centre d’intérêt de la station, au même titre que les sports moteurs et les voyages thématiques. Après la route 66 ou celle du blues, Marc Ysaye - conteur dans l’âme - accompagnera de nouveaux auditeurs à travers l’histoire des Beatles.

L’info est en revanche revue et repensée. Une équipe de deux journalistes anime désormais les tranches infos matinales, réduites à 5 minutes. "Auparavant, La Première alimentait l’info sur Classic 21, indique Francis Goffin. Nous n’avons pas les moyens d’avoir une rédaction propre mais on veut permettre à La Première de prendre son autonomie et fournir à Classic 21 des journaux adaptés à son format musical : plus courts, plus dynamiques."

Ces journaux, diffusés toutes les heures, seront également proposés sur Pure FM et Musiq’3. Ils permettent par ailleurs à Classic 21 d’offrir à ses auditeurs 43 minutes quotidiennes de musique supplémentaire. "L’exercice est un peu particulier car ces trois stations sont très différentes, explique la journaliste Florence Hurner, à la présentation. On doit donc trouver un certain équilibre."

Au rayon des nouveautés

Au rayon des nouveautés, "Classic 21 live" (le lundi de 23h à minuit) se fera le relais d’enregistrements, de showcases et sets acoustiques. "C’est une manière de répondre à la demande du public soucieux de voir revenir les concerts live à l’antenne mais aussi une manière de valoriser nos archives, explique Marc Ysaye. Car on enregistre un nombre invraisemblable d’artistes avec nos propres moyens et techniciens."

Samedi, "place à l’œstrogène", indique Fanny Gillard, dont le sens de la répartie augure du meilleur. A la barre de "Classic Hits" (le samedi, dès 12h), la jeune femme sélectionnera les meilleurs titres rock’n’pop toute l’après-midi, jusque 17h.

Le reggae, jusqu’à présent relayé l’été, bénéficiera d’une émission propre tous les dimanches dès 18h. "C’est devenu difficile de se contenter d’un best of de Bob Marley, commente le présentateur Cédric Jean-Busine. Il y a énormément d’artistes qui émergent." Le genre musical sera par ailleurs à l’honneur d’une nouvelle web radio qui proposera des morceaux plus "audacieux", "pointus", voire "électroniques".