Médias/Télé Ces deux-là se font la guerre depuis deux ans. La guerre aux audiences... mais pas seulement.

L'animateur-phare du talk-show "Touche pas à mon poste", diffusé sur C8, en remet une couche à une interview donnée à nos confrères du Parisien. Après avoir dressé le bilan de cette saison et annoncé qu'il signait pour deux années supplémentaires, il est revenu sur sa mésentente avec son coucurrent de TMC, Yann Barthès, producteur et animateur de "Quotidien".

Hanouna ne pèse pas ses mots. "Barthès n'est pas mon ami. Et ça ne le sera jamais. On ne vient pas du même milieu." Selon Hanouna, c'est Barthès qui a lancé les hostilités en qualifiant les téléspectateurs de Canal+ (et de Plug RTL en Belgique) de "beaufs sans cerveau".

Des propos prêtés à Barthès mais que nous n'avons entendu ni aperçu nulle part.

Hanouna révèle avoir passé un coup de fil au journaliste "un soir, à 22h30. (...) Il m'a répondu qu'il ne prendrait jamais de café avec moi. (...) Manifestement, il a peur de moi. Il me prend pour un voyou. Moi, j'aime bien les gens francs, qui ont du courage. Lui, il a fait les choses derrière mon dos. Et ça, j'aime pas."

Les deux talk-shows quotidiens français se battent régulièrement du côté des audiences. Mais la guerre de la com', elle, reprendra sans doute avec vigueur dès septembre.