Médias/Télé

L'annonce du départ de David Pujadas du plateau du 20h de France 2 choque de nombreux journalistes et téléspectateurs. Pour causes, depuis 2001, le présentateur détient le record de longévité à ce poste et s'est imposé dans l'exercice de l'interview politique.

Le 11 septembre 2001. David Pujadas remplace Claude Sérillon à la présentation du journal de 20h de France 2 depuis une semaine. Il est filmé dans son bureau lorsqu’il s’écrie "Wouah, génial !" devant les images du second avion percutant l’une des tours jumelles. Ces images font scandale et l’obligent à s’excuser.


David Pujadas, né à Barcelone d’un père espagnol et d’une mère française, a été embauché chez TF1 en 1989, après son diplôme du centre de formation des journalistes de Paris. Surtout lancée à partir de cette année-là, la carrière de celui que l’on surnomme "Playmobil" (en référence à sa coupe de cheveux toujours impeccable) dans les couloirs de France 2 a connu des hauts et des bas. Principalement célèbre pour ses qualités de présentateur des informations, David Pujadas a également animé plusieurs émissions politiques et d’investigation. Il mène des enquêtes pour le magazine "Le droit de savoir" entre 1990 et 1994, année où il rejoint LCI, la chaîne d’information en continu du groupe TF1. Deux ans plus tard, il présente le Grand Journal et crée le magazine "100 % politique". Ces années chez TF1 l’ont bien formé. David Pujadas connaît un nouveau scandale en 2004 lorsqu’il annonce le retrait de la vie politique d’Alain Juppé alors que celui-ci annonce le contraire sur le plateau de TF1. Le journaliste est privé d’antenne et doit redorer son blason, encore une fois.

Un an après son arrivée chez France 2, David Pujadas se voit confier la présentation des soirées électorales, qu’il gardera en 2007, 2012 et 2017. Le journaliste démontre sa capacité à mener une interview politique en étant généralement impartial, "pugnace et courtois" selon Le Figaro. À partir de 2012, le journal télévisé qu’il présente bat celui de TF1 en terme d’audiences.

Les hauts et les bas de sa carrière ne l'ont pas empêché d'être souvent récompensé pour son professionnalisme. Engagé pour la diversité dans les médias et dans l'éducation des jeunes, David Pujadas reçoit le prix Jean d'Arcy en 1988 et il remporte le prix Roland-Dorgelès en 2007 dans la catégorie "Télévision" pour "son attachement à la qualité de la langue française". En 2013, le journaliste est élu "animateur de l'année 2012" par le magazine GQ.

Jusqu’en juin 2016, il présente le magazine "Des paroles et des actes" sur France 2 dans laquelle il a reçu des personnalités politiques importantes. Il compte également Barack Obama, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Bachar al-Assad (il est le premier journaliste français à interviewer le président dans le cadre du conflit syrien) sur son tableau de chasse.


Depuis le 15 septembre 2016, David Pujadas coanime avec Léa Salamé "L'émission politique" à la place du magazine: les deux journalistes y ont reçu les principaux candidats aux primaires puis à l'élection présidentielle.

Depuis 2012, il s’est affirmé comme l’un des animateurs de référence pour les débats politiques télévisés. Depuis janvier dernier, il était sur tous les fronts pour les deux tours de la présidentielle française pour laquelle il a assuré de multiples débats et émissions.