Médias/Télé Un tabou qui remet en question l’apprentissage à l’école. La Une, 20h20

Chaque année, 5 000 Belges francophones suivent des cours d’alphabétisation." Cela signifie qu’il existe au moins autant d’adultes qui ne savent ni lire ni écrire. C’est le cas des illettrés qui témoignent dans le reportage de Valéry Mahy, diffusé ce soir dans "Questions à la Une". Illettrisme : à qui la faute ? H H pose la bonne et trop rare question qui concerne également les plus jeunes, car 20 % des élèves de 15 ans sont considérés comme illettrés.