Médias/Télé

Vêtus de blanc ou portant des chemises bariolées comme les aimait Carlos, de nombreuses vedettes de la chanson française ont assisté mardi à Paris aux obsèques du chanteur populaire, décédé jeudi dernier des suites d'un cancer. Fils de la célèbre pédopsychiatre Françoise Dolto, Carlos, imposant barbu à l'air d'éternel vacancier, a marqué la chanson populaire française dans les années 70 et 80 avec une série de tubes rigolos, et s'est éteint à l'âge de 64 ans.

Ses amis chanteurs, parmi lesquels Johnny Hallyday, Sylvie Vartan ou Eddy Mitchell, ainsi que des centaines d'anonymes étaient présents aux obsèques, célébrées en l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Plusieurs amis avaient revêtu les chemises hawaïennes, indissociables du style de Carlos, ou encore du blanc, uniforme de fêtes légendaires des vedettes françaises à Saint-Tropez. Le cercueil, blanc aussi, a été porté par six amis du chanteur. Une grande photo de Carlos jouant avec deux dauphins en Polynésie avait été placée dans le choeur.

La bénédiction a été concélébrée par le prêtre catholique de la paroisse et Monseigneur Pierre, archevêque orthodoxe de Crimée (Ukraine), en raison des origines russes de Carlos, dont le père, Boris Dolto, était un célèbre kinésithérapeute. L'un des proches amis de Carlos a pris la parole à la fin de l'office pour remercier le chanteur, "éternel enfant", de sa "si belle amitié".

Un choeur masculin a interprété ensuite des chants corses et russes. A la fin de l'office, la chanson de Carlos, "Si je revenais", a été diffusée. "Carlos ne se prenait pas au sérieux et savait partager le bonheur. Son message qu'il a chanté, s'adresse à tous: aimer et être bien avec autrui", a dit le Père Bernard Bommelaer.