Médias/Télé Michael Moore s'était attaqué à George W.Bush dans "Fahrenheit 9/11" (Palme d'or à Cannes en 2004).

En appelant son nouveau documentaire "Fahrenheit 11/9", Michael Moore ne se cache pas. Il sera bien dédié à la présidence de Donald Trump, "un génie maléfique", selon Moore.

La première bande-annonce du film qui sortira aux Etats-Unis le 21 septembre vient d'être dévoilée.


Le réalisateur a accordé pour l'occasion une interview à l'édition américaine du HuffPost. Il ne veut pas céder au désespoir... "La majorité de la population américaine est de mon avis sur ces sujets. Je fais partie de la majorité. Notre foule de convaincus est bien plus vaste que celle dont disposent Donald Trump ou Fox News. Malheureusement, ce sont des convaincus désemparés et divisés, dont les voix sont souvent étouffées par les sanglots. Le 21 septembre prochain, cette situation va cesser."

Moore ne veut pas non plus écouter le chant des sirènes de l'espoir. "Lʼespoir, cʼest la passivité. Lʼespoir vous donne le droit de laisser quelquʼun dʼautre se remonter les manches. Il vous conduit à croire quʼune déclaration de revenus, une vidéo de pratiques sexuelles déviantes, le FBI ou une actrice porno vont pouvoir sauver le pays. Lʼespoir, et lʼendormissement quʼil engendre, sont justement ce qui nous a mis dans une situation aussi désastreuse. Cʼest la solution des paresseux et des impuissants."