Defossé: "L'éditeur de service Maghreb TV est polémiste et incontrôlable"

Belga Publié le - Mis à jour le

Médias/Télé

La ministre de l'Audiovisuel Fadila Laanan (PS), interpellée mardi à propos de la télévision Maghreb TV, s'est dite inquiète du développement à Bruxelles de télévisions "utilisant les bizarreries institutionnelles pour échapper" aux règles visant une qualité minimale d'information.

Le député et ancien journaliste Jean-Claude Defossé (Ecolo) a vivement critiqué mardi, en commission du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la faiblesse du traitement de l'information sur Maghreb TV, chaîne sur laquelle son fondateur et directeur Mohammed Tijjini assure notamment un talk-show d'information.

Du fait qu'elle diffuse, outre en arabe dialectal marocain, en français et en néerlandais, cette chaîne n'est pas soumise au contrôle du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel, niveau communautaire) mais à celui de l'IBPT, le régulateur des télécoms au niveau fédéral.

L'ancien journaliste a dénoncé des questions "parfois très orientées" du directeur-animateur-journaliste. "L'éditeur de service Maghreb TV est clairement polémiste et incontrôlable", selon M. Defossé. En outre, "il fait concurrence aux autres opérateurs en parts de marché et en revenus publicitaires sans avoir les mêmes contraintes".

La ministre Fadila Laanan a écrit au ministre fédéral compétent, Johan Vande Lanotte (sp.a).

Elle a dit partager les inquiétudes du député Ecolo quant au développement à Bruxelles de télévisions "utilisant les bizarreries institutionnelles pour échapper à l'application de règles qui visent avant tout à garantir au public une qualité minimale, notamment en matière de traitement de l'information".

Publicité clickBoxBanner