Médias/Télé

L'administrateur général de la RTBF, Christian Druitte, qui a remis jeudi matin sa démission au ministre-président du gouvernement de la Communauté française, Hervé Hasquin, occupait ce poste depuis juin 1997.

Agé de 59 ans, Christian Druitte a succédé à Jean-Louis Stalport, décédé à Bruxelles au début du mois de mai 1997 à la suite d'un double arrêt cardiaque et d'une hémorragie cérébrale survenus lors d'une mission à Kinshasa.

Quatre candidatures étaient parvenues au Comité permanent de la RTBF pour occuper le siège d'administrateur général du boulevard Reyers. Parmi elles, celle du journaliste Michel Lemeret, de Serge Peiffer, un chargé de cours dans l'enseignement supérieur, administrateur de société et ancien juge consulaire à Bruxelles, et celle de Claude Micha, un officier supérieur de la Force aérienne ayant une formation d'ingénieur civil spécialisé dans les télécommunications.

D'entrée de jeu, le nom de Christain Druitte a été cité parmi les favoris. Il sera finalement proposé par le Conseil d'administration au gouvernement de la Communauté.

Toutefois, il est décidé que le nouvel administrateur général achèvera le mandat de Jean-Louis Stalport. En effet, en théorie le nouvel administrateur est élu pour 10 ans mais en fonction à l'époque du futur décret sur le nouveau statut de la RTBF, la fin du mandat de Christian Druitte est prévue pour décembre 2004.

Christian Druitte a commencé sa carrière comme professeur de français et de philosophie, après avoir obtenu une licence en philologie romane à l'Université de Liège.

Il a ensuite travaillé comme journaliste dans la presse écrite, avant d'entrer à la RTBF en 1974 où il est affecté au Centre de Charleroi. Il a présenté pour la chaîne publique des émissions telles que "XXème siècle" ou "48 à la Une".

En 1980, il a été nommé au poste de secrétaire de rédaction et a assuré la conception ou la présentation d'émissions telles que "Risquons tout", "A Suivre", "Parole d'Homme" et "Ce Soir". De 1990 à 1994, il a travaillé pour "L'Ecran Témoin" à la RTBF Liège, avant d'être désigné au poste de chef de rédaction du journal parlé. En février 1995, il dirige le Centre de Charleroi avant de devenir en juin 1997 administrateur général.