Médias/Télé

C’est la première websérie produite par France Télévisions qui embrasse le combat militant LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). Hébergée sur la plateforme Studio 4, distillée en 9 épisodes de 10 minutes, Les engagés ** véhicule d’abord une vraie proposition artistique.

Le scénariste Sullivan Le Postec insuffle à son récit une énergie singulière, fraîche et électrisante, audacieuse et nuancée. La réalisation nerveuse de Jules Thénier et Maxime Pothera, la bande-son, le jeu résolument direct des comédiens, tout contribue à faire de cette websérie une création très originale.

Le sujet mêle le combat LGBT à une intrigue à la fois sociétale, politique, et humaniste.

Le héros, Hicham, isolé dans la banlieue lyonnaise, étouffé par un désir pour les garçons qu’il ressent comme une honte vis-à-vis de sa famille, prend la poudre d’escampette. Il a repéré une connaissance, Thibaut, dans une vidéo sur le Web. Ce dernier milite dans une association LGBT de Lyon, "Le Point G". Hicham décide de le rejoindre et de partager son combat contre l’homophobie.

"Les engagés", c’est aussi l’histoire d’un coming out, d’une découverte progressive de soi-même, mais aussi des autres. Dans leurs différences. Quelques figures soufflent ce vent de liberté : le truculent Claude, transgenre et vraie mère pour Thibaut, dévoué corps et âme à son association; Muriel, militante lesbienne et féministe; Nadjet, la sœur d’Hicham, qui concilie religion musulmane et conscience féministe… "Les engagés" se situe encore dans l’air du temps en intercalant dans la narration les vidéos d’une chaîne youtube engagée, "Le Monde de Rose". Ce blog continue de se déployer au-delà de la série, en proposant, notamment, une visite du vrai centre LGBT de Lyon, qui regroupe 27 associations.