Médias/Télé

AUDIOVISUEL

PISTE MINISTÉRIELLE

RTBF: 150 millions en moins au profit de la Culture?

Le ministre francophone de l'Audiovisuel et de la Culture, Richard Miller (PRL), est à la recherche de moyens financiers destinés à répondre aux besoins pressants formulés par certains secteurs culturels de la Communauté.

Ces besoins, estimés entre 150 et 200 millions de francs, sont notamment le fait des arts plastiques (parent pauvre dans le budget de la Communauté) et des arts de la scène.

A bonne source, on nous a indiqué que le ministre Miller explorait très sérieusement une piste passant par la chaîne internationale francophone TV 5.

Cette dernière, dont la Communauté française est actionnaire à quelque 11pc par l'intermédiaire de la RTBF, bénéficie d'une contribution belge annuelle de quelque 170 millions deFB.

Un montant qui provient directement du budget de la Communauté et non pas de la dotation versée par celle-ci à la RTBF (environ 6,7 milliards).

Condamné à patienter jusqu'en 2004 pour sentir les premiers effets du refinancement de la Communauté française (en vertu des accords dits de la Sainte-Perlette), Richard Miller songerait tout simplement à récupérer quelque 150 millions deFB en exigeant de la RTBF qu'elle prenne elle-même en charge la contribution annuelle de la Communauté à TV 5.

Cette solution, si elle est mise en oeuvre rapidement (dès 2002?), permettrait au ministre de la Culture de soulager à très court terme des secteurs trop longtemps victimes de l'impécuniosité de la Communauté française.

En revanche, elle viendrait amputer la dotation de la RTBF à un moment où l'entreprise publique culturelle autonome s'apprête à réclamer davantage de moyens financiers pour l'exécution d'un plan d'entreprise 2001-2005

Tout cela ne risque évidemment pas d'améliorer le climat déjà crispé entre le ministre de l'Audiovisuel et le boulevard Reyers. (P.-F.L.)

LE CHIFFRE

727.900

C'est, outre le foot, le score de l'émission la plus suivie de la RTF, l'an dernier: le JT du 10 janvier 2000.

PRESSE

QUID POUR LE MATIN ?

Paris France Soir va éditer un nouveau quotidien

Outre la volonté de valoriser France Soir et de le relancer tant dans sa forme que dans son contenu, le Conseil d'administration de Presse Alliance de lundi dernier a voté la constitution de Paris France Soir, qui éditera le quotidien éponyme que le groupe souhaite lancer prochainement. Ce dernier sera vendu séparément de France Soir.

Dotée d'un capital initial d'un million de francs (français), Paris France Soir pourrait élargir son capital à d'autres partenaires. Aucun commentaire n'a été fait à ce niveau sur d'éventuelles répercussions sur Le Matin.

REGROUPEMENT PHOTO

L'agence Rapho

dans le giron de HFM

Après de longs mois de négociation, on annonce, de source française, que le groupe Hachette Filipacchi Médias (HFM) a finalement pris une participation de 70pc dans le capital de l'agence de photos Rapho, dont le fonds représente quatre millions de clichés. Après les rachats de Gamma, Jacana, Hoa-Qui, Katz et Keystone, cette nouvelle acquisition vient renforcer le pôle photo que le groupe s'est employé à construire via sa filiale Hafimage depuis l'automne 1999.

© La Libre Belgique 2000