Médias/Télé

Nos confrères de Paris Match Belgique se sont plongés trois mois durant en immersion dans cet inframonde à la fois si proche et si éloigné du nôtre.

Nos confrères de Paris Match Belgique ont passé beaucoup de temps sur le terrain en Belgique afin de comprendre ce phénomène apparu aux yeux de tous avec le décès de la petite Mawda survenu sur une autoroute wallonne en mai dernier.

Toutes les nuits, sur nos parkings autoroutiers, des hommes, des femmes, des enfants sont trafiqués par des réseaux d’immigration illégale. Ils viennent pour la plupart d’Erythrée ou du Soudan, mais également d’Irak et de Syrie. Selon les cas, ils fuient la guerre, l’oppression, la misère ou poursuivent tout simplement le rêve d’eldorado européen qu’on leur a vendu au prix fort.

© RONALD DERSIN

Une plongée dans un monde pas toujours facile à approcher comme nous le confirme Frédéric Loore, journaliste ayant réalisé le grand reportage… "La relation avec les migrants est toujours délicate à gérer" explique-t-il. "On peut facilement les approcher, mais les mettre en confiance pour les amener à se confier sur leur situation, leur parcours migratoire et, plus encore, leurs rapports avec les passeurs, demande du temps, du tact et de la compréhension. Ces personnes n'ont rien à gagner à collaborer avec un journaliste. Du reste, l'omerta et la peur règnent parmi eux".

Dans ce dossier, on découvre également une justice et des forces de l’ordre assez impuissantes et parfois dépassées par la situation… Un constat que pose aussi le reporter. "Les policiers de terrain qui interviennent en première ligne sont clairement frustrés. Ils ont le sentiment de gaspiller énormément de temps et d'énergie pour tenter de contenir un phénomène sur lequel ils ont très peu de prise et qui va en s'amplifiant".

Qui trouve-t-on derrière ce vaste trafic ? Comment s’organisent les filières ? Comment les migrants s’y prennent-ils pour entrer en contact avec les passeurs ? Combien coûte un passage clandestin ? Pour répondre à ces questions, Paris Match Belgique a mené l’enquête trois mois durant, au ras du bitume.

=> Découvrez le long format numérique (photos, vidéos) sur https://dossiers.parismatch.be/migrants/

© RONALD DERSIN