Médias/Télé

Cette fois, ça y est. La RTBF a acquis les droits de l’émission "The Voice", auprès de la société hollandaise de production Talpa (détentrice des droits du télécrochet dont elle est la créatrice). Le contrat a été signé hier matin. Endemol (Star Academy, Secret Story) assurera la production exécutive des 17 émissions au sein du studio 40 de la RTBF, à la "Média-rives" de Liège, inaugurée en mai dernier.

En échange, Endemol s’est engagée à recourir aux équipes et au matériel de la RTBF. "Ils vont faire tourner nos moyens pendant au moins six mois", expliquait Francois Tron, directeur de la télévision. Un partenariat qui pourrait profiter à long terme à la RTBF puisque de futures collaborations sur des émissions et des fictions françaises "ne sont pas à exclure".

Pour rappel, les négociations pour l’adaptation de ce format hollandais (vendu à plus d’une trentaine de pays et qui fait actuellement un carton aux Etats-Unis) furent longues et un peu ardues car, en Belgique, elles concernaient quatre partenaires : Talpa, Endemol, VTM (en Flandre) et la RTBF. Et puis, la bible du projet initial était assez contraignante. Un autre élément influençait les débats : la volonté de TF1 de l’inscrire également dans ses grilles dès janvier 2012. Depuis quelques semaines, les bruits couraient donc en tous sens, régulièrement suivis de démentis.

L’affaire semble désormais résolue puisque La Une devrait certainement accueillir le prime-time début novembre (même si la direction se refuse à confirmer la date de diffusion). "Ce sera avant TF1 mais après VTM". D’autant plus que le travail sur la campagne de communication, et notamment la mise en place du site permettant le recrutement des candidats, a déjà commencé. Un site par ailleurs pourvu d’un logiciel vérifiant la justesse des notes vocales et qui constituera la 1e phase de présélection, suivie d’un casting avec jury en interne (une présélection non diffusée). Et alors que la RTBF et VTM avaient envisagé un décor commun pour les deux versions de l’émission pour des raisons d’économie, "cela s’est avéré impossible. Tout simplement parce que VTM programmera l’émission avant nous".

Dix-sept émissions hebdomadaires de 90 minutes sont donc annoncées. Elles seront réparties en trois phases de sélection. Les deux premières seront préenregistrées, la dernière sera réalisée en direct. Quatre jurés (issus du monde musical mais dont nous ne connaissons pas encore l’identité) sélectionneront, chacun, un groupe de 14 candidats, uniquement sur la base de leurs prestations vocales. Rencontre entre "Nouvelle Star" et "Pour la gloire" (et donc concurrence de l’émission du même type, "X-Factor", sur RTL-TVI et M6), "The voice" a une particularité de taille : le choix des "voix" se fait à l’aveugle, le jury ne découvrant la physionomie des personnes retenues qu’après leur prestation (sauf durant la présélection ?).

Ensuite, au cours des "battles", les candidats de chaque groupe s’affronteront, coachés par le juré qui les a sélectionnés. Enfin, lors de la troisième étape (où le public est enfin amené à voter), "c’est le live", le grand direct où les candidats restant s’affronteront dans la veine de "La Nouvelle Star".

A la RTBF, on insiste sur le fait que la nouvelle émission s’inscrit à la croisée de l’expérience qui a permis au public de voter pour "son" candidat lors de la sélection belge de l’Eurovision, tout en poursuivant l’héritage de feu "Pour la gloire". Le tout ancré dans son époque puisque l’émission "est un projet 360", mobilisant la télé, la radio (Classic 21 et VivaCité) et Internet (particulièrement les réseaux sociaux).

Et d’ajouter que "ce n’est pas une téléréalité au sens péjoratif du terme. C’est positif, il n’y a pas de casseroles. C’est du coaching et c’est conforme aux valeurs éthiques de nos chaînes. Le but est de révéler des talents belges et de les assister avec les coachs. Je ne vois donc pas en quoi cela entrerait en contradiction avec notre mission de service public. L’excellente BBC ne s’en est d’ailleurs pas privée."

Alors que le divertissement n’est plus un genre où la RTBF parvient à s’imposer, cela n’empêche pas la direction de nourrir de grandes ambitions pour "The voice". D’autant plus que l’hollandaise RTL4 aurait doublé son audience lors de la diffusion de l’émission, "passant de 19 % de pdm à 39 % de pdm".