Médias/Télé Comme nombre de journalistes de la grande époque de l'INR d'abord, de la RTB ensuite, Fernand Colleye dont on a appris la disparition ce samedi était un de ces irremplaçables "tous terrains" qui pouvait aborder les grands thèmes de politique internationale, évoquer la politique belge mais aussi et surtout nous raconter les faits et gestes des Rois et des Papes en les recadrant comme il sied. En outre, ce confrère, né en 1927, doublait ces expertises sans faille d'une diction impeccable et d'une distinction naturelle très humaniste.

(...)