Médias/Télé

Francis Goffin a décidé de ne pas postuler à une fonction au sein du nouvel organigramme de la RTBF qui sera mis en place dans les prochains mois.

Dans un mail interne à la RTBF, le patron des radios du service public signale qu'il s'agit d'un "cap important". "A la veille de la transformation de la RTBF, j’ai eu l’envie de pouvoir développer mon expertise autrement et de vivre à l’avenir une nouvelle expérience professionnelle, en passant pour la première fois, d’une fonction exécutive à celle de conseil", indique-t-il.

Il assurera, à partir de mai prochain, une mission de consultance pour les questions relatives à l’évolution de la radio et notamment la mutation numérique de ce média. Il travaillera aux côtés de l’administrateur général Jean-Paul Philippot.

Francis Goffin représente jusqu'à présent le "gros salaire" du service public puisqu'il gagne 398.000 euros brut par an. Selon les données internes à la RTBF, il perçoit davantage que son administrateur délégué car, à son salaire de base, s’ajoute une prime de 6 045 euros brut par mois versée au titre d’une assurance soins de santé, soit un peu plus de 72 000 euros intégrés dans son brut annuel.

Francis Goffin est entré à la RTBF en 2003 mais évolue dans la radio depuis les années 80.

Nouvel organigramme RTBF en 2018

On le sait, désormais, les fonctions dans l’entreprise publique auront une assise transversale, chapeautant à la fois les équipes télé, radio et internet. Une évolution qui correspond à celle de très nombreux médias afin de faire face à la mainmise des géants du Net sur le flux de l’info. La plupart des cadres de la RTBF ont donc été invités à postuler pour occuper ces nouvelles "fonctions multimédias". Ce qui a provoqué quelques grincements de dents en interne.

Aux spécialistes dédiés à un média en particulier, nombre de directions préfèrent aujourd’hui des "généralistes" capables de tâter de tous les outils.

Un profil qui ne correspond clairement pas au parcours de Francis Goffin, passionné des ondes qui a entamé sa carrière dans le privé puisqu’il créa Radio Galène à Gembloux en 1981 avant de participer au lancement du réseau RFM en 1987. Viendra ensuite l’aventure Bel RTL qu’il mena de son lancement en septembre 1991 jusqu’à son départ du groupe RTL pour rejoindre la RTBF au printemps 2003.

Au terme de trente-sept années passées au service de la radio, Francis Goffin choisit donc de rester surtout fidèle à ce qu’il aime et de troquer sa casquette de "boss" tout puissant contre celle de consultant, au sein de l’entreprise RTBF. Si certaines colères, discussions houleuses ou sorties cinglantes ont parfois marqué son parcours, Francis Goffin a à son actif, comme il l’écrit dans la lettre adressée à ses équipes, une réforme cruciale des radios RTBF. Réforme qui "a permis de mener les cinq radios de la RTBF là où elles sont aujourd’hui et au service public de redevenir de manière indiscutable le premier groupe radiophonique belge francophone".