Médias/Télé

Georges Konen, journaliste, animateur, réalisateur, producteur puis directeur des antennes de la RTBF de 1979 à 1993, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé dimanche la radio-télévision publique. Touche à tout il avait, en compagnie de Henri Mordant, autre future figure de la RTBF, tâté des planches à l'Université de Liège : en 1949 comme acteur, en 1955 comme metteur en scène. Il passa aussi par le Théâtre de l'Etuve peu après.

Après un très court passage par la rédaction de La Gazette de Liège, il rejoint, fin des années cinquante la Radio-télévision belge qu'il ne quittera qu'à l'âge de la pension. Parmi ses faits d'armes de journaliste, on retiendra une interview de Martin Luther King dans les années 60 et sa participation à la création de plusieurs magazines, dont "9 millions". Mais son goût pour le spectacle était toujours là. C'est à lui qu'on doit notamment le divertissement "Le Francophonissime" ou la mise à l'antenne de "Jeunes Solistes".

Une fois la télévision quittée en 1993, il prêta son nom à une campagne du PSC à l'occasion des élections législatives de 1995, acceptant de se présenter à la 6e suppléance en région bruxelloise.