Médias/Télé

Le rédacteur en chef sera remplacé par Philippe Roussel. A la surprise générale.

Il avait présenté son dernier JT le 26 août 2011. Au terme d’une collaboration de plus de vingt-deux ans au sein du groupe "RTL Belgium", Grégory Willocq quitte à présent ses fonctions de rédacteur en chef. Pour lui succéder, RTL a engagé Philippe Roussel, actuel rédacteur en chef, au sein de la société de production audiovisuelle Everlasting Prod ("De quoi je me mêle !", "Septante et un", "Images à l’appui", etc.).

Hakima Darhmouch est également promue au titre de rédactrice en chef adjointe. Elle se chargera de la coordination de la couverture politique tout en conservant la présentation du journal télévisé.

Un choix stratégique

La décision aurait été prise "en interne", il y a plusieurs jours, indique le porte-parole du groupe, Christopher Barzal. Elle aurait été "récemment" communiquée à Grégory Willocq. "Nous n’avions malheureusement pas de propositions à lui soumettre qui soient à la hauteur de ses compétences, poursuit le porte-parole. Nous menons actuellement une réflexion sur la manière dont l’information évolue et Philippe Roussel est très vite apparu comme la personne qu’il nous fallait."

Et le porte-parole de citer les difficultés récemment rencontrées par les médias pour informer leur public. "La manière de consommer l’information change. On se rend compte, petit à petit, que les gens s’informent sur les réseaux sociaux comme Facebook. Avec tous les risques de désinformation qu’on a connus avec Donald Trump, le Brexit, etc. C’est un problème que rencontrent tous les médias actuellement. Le monde dans lequel nous vivons est de plus en plus complexe. La Belgique et sa politique en sont un bon exemple. Nous devons retrouver un langage commun, réapprendre à rencontrer les véritables préoccupations de nos publics." C’est une décision "en faveur de Philippe Roussel et pas contre Grégory Willocq". "C’est purement stratégique. C’est un choix difficile mais on l’assume car ça fait partie de la vie en entreprise. "

Cette réflexion n’est pas liée aux audiences réalisées par les journaux télévisés, affirme par ailleurs le porte-parole. "Il y a certes un rapprochement entre les JT du groupe RTL et du groupe RTBF mais ça n’entame pas notre leadership. Nous avons encore réalisé des records d’audiences pas plus tard qu’hier. Le problème, c’est l’audience générale de la télévision qui diminue. Ça, c’est une réalité. Les générations X et Y désertent ce média. Notre problème, c’est de proposer de l’info sur des plateformes désormais multiples avec des offres adaptées, des écritures adaptées et que ces offres et ces écritures rencontrent les nouveaux besoins des consommateurs."

2017, dans le viseur

Cette réflexion a été traduite en "objectifs" concrets que soutiendra Philippe Roussel, dès le 1er janvier 2017. En attendant, Laurent Haulotte (directeur de la rédaction et des sports), assure l’intérim. "Philippe Roussel connaît déjà très bien la maison. Son expérience journalistique et ses compétences en management d’équipes sont autant d’atouts qui démontrent sa pleine capacité à rencontrer l’ambition du groupe belge."

Le futur projet - défendu par Philippe Roussel - sera "collectif", explique par ailleurs Laurent Haulotte. "Il s’inscrit dans les différentes réformes initiées ces dernières années sur les outils de production ou sur RTL Info, Mais il est encore trop tôt pour en parler", poursuit d’emblée le directeur de la rédaction.