"Hit the road Barack", ou l'entrée des commentateurs dans la valse de l'élection

V. Van Vyve Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Médias/Télé

"Hit the road Barack" ("Va-t'en, Barack"). Le titre en Une du magazine Newsweek, a fait couler énormément d'encre, dans les médias nord-américains comme à l'étranger. Et pour cause, l'article en question est un plaidoyer de Niall Ferguson contre Barack Obama. Il prend soin d'y détailler, chiffres et tableaux à l'appui, les raisons pour lesquelles Barack Obama ne mérite pas d'exercer un second mandat à la Maison Blanche. "Pourquoi Paul Ryan effraie-t-il tellement le président ?", interroge-t-il en guise d'amorce. Et d'y apporter la réponse : "Parce qu'il a failli à ses promesses. Il est évident que le ticket républicain est notre seul espoir vers la prospérité".

Cette opinion tranchée n'a rien de très surprenant vu le pédigrée de ce populaire historien, réputé (et avéré) proche des néo-conservateurs.

Les tribunes et opinions dans les médias sont nombreuses. Tel n'est donc pas le nœud du problème. Celui-ci vient du fait que les faits présentés pour démonter le bilan du président démocrate sont des "contre-vérités", lui répond Paul Krugman, prix Nobel d'économie (2008) et éditorialiste au New York Times, qui s'est attaché à mettre en pièces, point après point, l'argumentaire de Ferguson. Ce dernier, mis en cause par la presse américaine, a ensuite regretté la "chasse aux sorcières" menée contre lui.

Comment ces manipulations de chiffres, notamment sur le nombre d'emplois créés et le coût de l'assurance santé, ont-elles pu être publiées dans un magazine comme Newsweek ? Depuis la reprise de l'hebdomadaire par Tia Brown, en 2010, il est vrai que la recherche de sensationnalisme occupe davantage de place. Un porte-parole admet par ailleurs que ce contenu n'a pas été contrôlé et que "comme d'autres entreprises d'informations, (nous) comptons sur le fait que nos reporters présentent rigoureusement les faits".

Il n'est pas certain que l'article de Ferguson ait servi les Républicains. Que du contraire, à en croire les volées de critiques à son encontre.

Publicité clickBoxBanner