Médias/Télé Ces nouvelles émissions se déclinent sous forme de jeux, de talk-shows et d’infotainment.

A Cannes, le Marché international des programmes TV (MipTV) bat son plein. Sur la Croisette, au Palais des festivals, acheteurs et vendeurs (chaînes de télévision, créateurs, producteurs) se pressent pour nouer des accords de coproduction; échanger; explorer de nouvelles écritures, de nouveaux formats. Tous espèrent, aussi, découvrir les tendances 2017-2018.

Faisant suite à l’initiative lancée en octobre dernier, le fonds d’investissement wallon dans l’audiovisuel "Wallimage" a ouvert les festivités, lundi matin, à travers une conférence consacrée à la production belge francophone (Wallonie et Bruxelles). "Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de monde", plaisante Philippe Reynaert.

Le directeur de Wallimage était venu présenter huit programmes de flux (*) aux acheteurs et éventuels partenaires, principalement des talk-show, de l’infotainment et des jeux. "Le rayonnement des séries belges à l’étranger a créé une réelle dynamique pour l’ensemble du secteur", poursuit Philippe Reynaert.

S’inspirer de la Flandre

...