Médias/Télé

C’est une grande personnalité des médias qui s’est éteinte dans la nuit de lundi à mardi à Nice. Jacques Navadic, 95 ans, est décédé à Nice où il avait élu résidence depuis de nombreuses années.

Né à Lille en 1920, il commence par faire le conservatoire pour devenir comédien. Mais le virus de l’information n’est pas loin. C’est à vélo qu’il collecte déjà des infos pour le quotidien local, le “Nord-Eclair”. Il fera ensuite ses premières armes dans l’audiovisuel à Télé-Lille dans les années 50, avant de partir relever un défi de colossal pour l’époque: lancer une télévision au Grand-Duché de Luxembourg, la première chaîne privée d’Europe!

Le lancement de Télé Luxembourg

Le lancement de Télé Luxembourg s’effectuera le 23 janvier 1955 avec une inauguration en présence de la Grande Duchesse Charlotte et du Prince Félix. A l’époque, on ne parle pas encore de la célèbre villa Louvigny car les émissions sont réalisées à Dudelange, une petite localité située dans le sud du Grand-Duché. C’est là qu’est installé l’émetteur de la toute jeune Compagnie Luxembourgeoise de Télédiffusion (CLT), aujourd’hui un géant à l’échelon européen.. On en est encore loin au milieu des années 50. C’est alors le temps des pionniers, celui de la caméra unique, des baraquements en guise de studios, etc.

Premier rédacteur en chef

Jacques Navadic sera le premier rédacteur en chef de Télé Luxembourg. C’est aussi lui qui créé le rendez-vous incontournable de la chaîne, le “Journal de Télé Luxembourg” qu’il coprésentera des années durant avec son comparse Robert Dilligent, lui aussi décédé à Nice voici plus dun an. Au total, cet aventurier de la télévision privée aura présenté l’information au petit écran pendant 20 ans!

Le succès sera au rendez-vous pour la chaîne avec son développement dans les régions limitrophes d’abord, en particulier la Lorraine français; Puis en Belgique, dans les années 70. Après avoir pris la direction de l’information de la chaîne, Jacques Navadic en deviendra le directeur des programmes de 1975 à 1984. Il prendra ensuite la présidence de RTL jusqu’à l’âge de la retraite en 1989.

L’Eurovision

Jacques Navadic n’avait pas qu’une seule corde à son arc, sa longue carrière est là pour le prouver. Les fidèles du Concours Eurovision de la chanson se souviennent de sa voix et de ses commentaires. C’était même un des plus fidèles du rendez-vous annuel puisqu’il y a officié de 1956 à 1964, puis de 1966 à 1981 et encore en 1984.