Médias/Télé

Au premier regard, on lui donnerait facilement 18 ans à la jolie Jade Foret. Aussi belle que longiligne Barbie, avec ses yeux bleus (effet lentilles garanti) et son 1,82m. Seule petite touche personnelle: Jade a les cheveux noirs. Pour le reste, elle a tout d'une femme fatale. Mais, voilà, la Bruxelloise est dans sa quinzième année, avec une maman - manifestement en extase devant sa créature - qui la couve à tout instant du reportage réalisé par Stéphanie De Smedt pour C'est tendance! * (la une, 20h20).

Avec la beauté et les mensurations qui sont les siennes, on ne s'étonnera pas que Jade soit devenue, voilà un an et demi, mannequin. Depuis lors, elle a déjà défilé à plusieurs reprises sur les prestigieux podiums de Milan pour des marques tout aussi prestigieuses qu'Armani, Kenzo ou Bikkembergs. Excusez du peu! Jade court les castings, les défilés, séances de photo, ce qui ne lui laisse plus beaucoup de temps pour se rendre à l'école. Et la question l'embête: que faire, que choisir? Elle aurait bien voulu devenir avocate. Mais elle explique que ça s'avère impossible... «Je vis au jour le jour», même si elle voudrait bien prouver à ses camarades de classe - dont certains, jaloux, lui jouent de sales coups - qu'elle peut décrocher un diplôme.

«Qu'on lui foute la paix, c'est sa passion!», tranche la maman de Jade, convaincue que sa fille a trouvé un métier. De passage dans une agence de mode réputée, sur la place de Paris, on entend dire que Jade a une seule envie: séances de photo et défilés! «On doit souvent la retenir», dit la responsable de l'agence parisienne. On comprend alors assez vite que la voie de Jade est toute tracée. «Je ne suis pas une pétasse!», explique encore la jeune et jolie adolescente.

On ne peut toutefois s'empêcher d'avoir un certain malaise face à un milieu qui fait tout pour attirer Jade dans ses filets... (P.-F.L.)

© La Libre Belgique 2005