Médias/Télé Les révélations se poursuivent chaque jour concernant l'affaire Koh Lanta. 

Ce qui occupe désormais les médias, c'est la version de l'accusé avec son avocat et Eddy lui même qui ne cesse de parler dans la presse et d'accorder des interviews pour expliquer leur position, leurs sentiments et faire des révélations.

Dans le magazine Closer, Eddy s'est confié longuement en expliquant sa  version des faits. «Elle a dû se dire qu'on allait juste me sortir du jeu et qu’elle allait, elle, sauver sa place. Je pense qu'elle a fait ça par stratégie. Elle savait que sa place était en danger au prochain conseil. Je pense que c'est une gamine, elle n'a pas mesuré l'am­pleur de ses accu­sa­tions. Elle m'accuse de l'avoir embras­sée. Elle dit qu'elle a senti ma barbe et que j'ai passé ma main sous son pull. Tout ça est faux», affirme-t-il. 

Au moment où la polémique a éclaté, l'agresseur présumé a été envoyé dans un hôtel par la production de «Koh Lanta», avant le retour en France: «Quand j'étais seul à l'hôtel, j'ai sérieu­se­ment songé à me suici­der... Si j'avais eu un couteau, je me serais coupé les veines. Ma femme est trau­ma­ti­sée! Elle est enceinte et elle se réveille toutes les nuits. Aujourd'hui, elle est suivie par une psycho­logue. Pour ma part, mon image est salie par cette histoire. Pour les gens, je resterai celui qui a été accusé dans «Koh-Lanta» et, même si je suis blanchi, cela va me poursuivre.»

Dans les prochains jours, la vérité sur cette affaire devrait éclater au grand jour avec, notamment, le visionnage des caméras de surveillance.