Médias/Télé

Pour la première fois depuis leur création, les «Sept d'Or» n'étaient pas diffusés à la télévision. Un comble pour cet événement qui consacre les meilleurs programmes et personnalités du petit écran français. Cette absence de téléspectateurs n'a pas empêché les professionnels du milieu de se réunir dans la discothèque de Johnny Hallyday, l'Amnesia.

La soirée a notamment mis à l'honneur «Jean Moulin», diffusé sur TF 1, comme meilleur film de télévision et Francis Huster, l'interprète du rôle, comme meilleur comédien de fiction. TF 1 a d'ailleurs trusté neuf des vingt-trois récompenses attribuées. La chaîne a ainsi remporté le prix de la meilleure émission de découverte/nature, avec «Usuhaia», de télé-réalité avec la «Star Ac», d'informations et de reportages avec «7 à 8»....

France 3 s'est contentée de cinq prix dont ceux de meilleure série d'animation pour «Les nouvelles aventures de Lucky Luke», meilleure série culturelle pour «Des racines et des ailes» et meilleur réalisateur d'émission pour Jean-Luc Orabona de «Des racines et des ailes». France 2, elle, a fait encore moins bien avec quatre «Sept d'Or», notamment pour «Le plus grand cabaret du monde» comme meilleure émission de divertissement.

On notera encore que le jury a attribué à «Strip-Tease», diffusé sur France 3, le prix de meilleure série documentaire, à «Tracks» (Arte) celui de meilleure émission de télé-réalité, à Mimi Mathy celui de meilleure comédienne de fiction, à «Ça se discute» celui de meilleure émission de débat de société et à Jean-Pierre Pernaut, celui de meilleur présentateur de JT.

© La Libre Belgique 2003