Médias/Télé

Administrateur général, directeurs de la télé et de La Une, responsable de l'Unité info-sports, chef de rédaction, présentateurs du JT, directeur artistique, réalisateurs,... Ils étaient tous là, jeudi, face aux journalistes curieux de découvrir «le» nouveau JT de la RTBF et «son» nouveau magazine hebdomadaire d'information «Actuel». Avec une question: comment la chaîne publique va-t-elle mener dès lundi prochain ce qui a les allures d'une contre-offensive de la RTBF sur le terrain stratégique de l'information où, depuis de nombreux mois, Reyers a sérieusement décroché - en matière d'audience, s'entend - vis-à-vis de RTL-TVI?

Ladite stratégie se déroulera en deux temps. Le 26 janvier, tout d'abord, avec le lancement de la nouvelle formule du Journal télévisé de 19h30, suivi deux jours plus tard par «Actuel» (lire ci-dessous). Le 15 mars, ensuite, lorsque la RTBF lancera sa nouvelle «tranche info» 18-20h (formée du magazine «C'est la vie», du JT de proximité à 18h30 et d'un jeu à 19h). Ce n'est qu'à la mi-mars qu'on pourra véritablement juger de la contre-offensive info de la RTBF.

Lumière et profondeur

À court terme, le plus gros changement sera l'apparition du nouveau décor du JT (midi et soir) - inchangé depuis une décennie - dans lequel évolueront aussi la météo (complètement remaniée) et «Actuel». L'honneur de le dévoiler aux téléspectateurs reviendra à Thierry Bellefroid dans le JT de la mi-journée, lundi prochain. Un décor auquel s'affairent toujours les techniciens mais dont la presse a pu découvrir, hier, l'essentiel.

«C'est un décor qui fonctionne sur la lumière et des matériaux translucides», résume Hugues Lanneau, réalisateur au JT. Au milieu du studio 18 (dont a été «chassé» l'espace réservé aux émissions concédées, doublant ainsi quasiment l'espace propre du JT), on trouve une table de verre circulaire. Autour, des parois de verre transparent et dépoli auxquelles s'ajoutent des miroirs. Assez froid d'apparence, le décor bénéficiera d'un éclairage sophistiqué donnant chaleur - dans les tons ocre - à l'ensemble. La scénographie générale offrira aux trois caméras des mouvements rendus impossibles jusqu'ici par l'exiguïté du lieu et ainsi de donner de la profondeur. «Cela nous permettra d'organiser des mini débats en disposant deux invités en face à face, ce qui n'était pas possible», souligne François De Brigode, co-présentateur du 19h30 avec Anne Delvaux.

D'autres innovations sont prévues ce 26 janvier: nouveau générique (sobre, il met en scène l'inévitable mappemonde); lancement des titres du JT en images (et non plus sur fond monochrome); et des infographies sérieusement améliorées.

Nouveau logo

Le ravalement de façade du JT ertébéen - qui se double, rassurez-vous, d'un travail éditorial non négligeable (lire ci-dessous) - débordera sur l'habillage de l'ensemble des programmes de La Une, désormais dotée d'un directeur artistique. Un nouveau logo de chaîne, tout d'abord, de forme carrée et au ton rouge-orangé (qui fait inévitablement pensé à France 2). Le nouveau «look» se déclinera notamment dans les bandes de lancement des écrans publicitaires, conçues comme de courtes séquences ludiques de la vie quotidienne. Les émissions sportives (Week-end sportif, Match 1,...) se draperont également de nouveaux génériques, déclinaisons de celui du JT.

La Une possède désormais une identité graphique cohérente et moderne. Aux programmes, et tout particulièrement à l'info, de s'imposer...

© La Libre Belgique 2004