Médias/Télé

On le sait : les internautes peuvent être très violents sur les réseaux et se laisser aller à toutes sortes de critiques plus virulentes les unes que les autres.

Cette fois, c'est la députée des Yvelines, Aurore Bergé, qui en a été la cible suite à son passage dans Salut Les Terriens! sur C8. Comme l'explique le Huffington Post, une vague d'insultes a déferlé sur Twitter pendant la diffusion de l'émission. Mais qu'est-ce qui a bien pu lui valoir tant de commentaires injurieux? Sa tenue, tout simplement.

En effet, sa robe a été jugée "trop courte" et son décolleté "trop plongeant". On vous fera grâce des autres insultes proférées à son encontre...

A tel point que ces messages insultants ont presque totalement éclipsé ses propos dans l'émission. Elle s'était pourtant entre autres exprimée sur la réforme de l'audiovisuel public en France, les déclarations polémiques de Laurent Wauquiez et le harcèlement sexuel au travail.

La principale intéressée n'a pas tardé à réagir sur Twitter en pointant le "sexisme ordinaire" dont elle a fait l'objet. "Sinon je remercie tous ceux qui ont eu un avis sur la réforme de l'audiovisuel, le service public, l'éducation à l'information. Non je plaisante, le vrai débat en 2018 sur Twitter c'est la longueur de ma robe."


Elle a également tenu à répondre personnellement à un internaute qui l'insultait. "Alors vous savez quoi ? Je n'ai pas à être jugée sur la longueur de ma robe. Ni moi, ni aucune femme. Je n'ai pas à subir d'insultes, de harcèlement ou pire, en raison d'une robe. Ni moi, ni aucune femme. Rien ne justifie ou n'excuse cela."


La journaliste Anne Sinclair, comme d'autres personnalités, a tenu à prendre sa défense. "Ces commentaires sur la robe d'Aurore Bergé sont lamentables. On a le droit en 2018 d’être sexy et intelligente!"


Beaucoup d'internautes ont également pris sa défense sur Twitter en rappelant qu'une femme a le droit de s'habiller comme elle l'entend sans être jugée ou insultée !