Médias/Télé

La direction de la chaine privée RTL a annoncé dimanche la suspension d'antenne, tant en télé qu'en radio et à titre conservatoire, de sa chroniqueuse Emmanuelle Praet pour des propos considérés comme "outranciers" tenus lors de l'émission dominicale "C'est pas tous les jours dimanche". 

Mme Praet a interpelé les représentants des gilets jaunes présents en plateau en pointant notamment le fait qu'ils avaient "toujours voté pour les mêmes en Wallonie" et que "aux dernières élections, Ecolo a fait un bond, que toutes ces taxes que vous avez sont des taxes environnementales, alors, aux prochaines élections, réfléchissez quand même un peu".

"La direction de RTL regrette ces propos outranciers et tient à s'en désolidariser fermement", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Il s'agit là d'une faute grave commise par la polémiste dont la mission doit servir le débat d'idées en plateau, et ne consiste en rien à vilipender gratuitement l'action de partis spécifiques en usant de généralités sans fondement. A l'heure des 'fake news', cela ne peut que contribuer à renforcer la méfiance des citoyens à l'égard des institutions, en ce compris les médias d'information, chose inacceptable pour la direction de RTL", ajoute le texte.

La direction de RTL entend s'entretenir avec Mme Praet au cours des prochains jours. "Dans l'attente de cette rencontre et sous réserve des conclusions qui en seront tirées, Mme Praet sera suspendue d'antenne, tant en télé qu'en radio", conclut le communiqué.