Médias/Télé

C’est un beau cadeau que TV5 Monde fait à la ville de Bruxelles. La chaîne internationale francophone vient de dévoiler son webdocumentaire "Grand-Place, l’autre visite" (pour le découvrir cliquez ici ou rendez-vous à la fin de cet article). Un projet transmédia composé d’un site internet d’une part et de six courtes vidéos créées spécialement pour la télé d’autre part.

Objectif de ce webdocumentaire : offrir un regard original sur celle qu’on qualifie parfois avec un brin de chauvinisme de "plus belle place du monde".

A travers différents tableaux interactifs, l’internaute se promène de l’hôtel de ville à la maison du Roi d’Espagne, en passant par celle des Ducs de Brabant.

Après la visite de Versailles

Tous ces édifices ont été filmés sous tous les angles avant d’être découpés en plusieurs dizaines de séquences formatées pour le Net. "Ce projet est pensé comme le second volet d’une collection transmédia", explique Hélène Zemmour, directrice du numérique à TV5 Monde. Le premier numéro de cette série était consacré, lui, au château de Versailles.

L’expérience a été concluante pour TV5, au point que "Versailles, l’autre visite" a servi de vitrine touristique jusqu’en Asie. Les autorités de la Ville de Bruxelles ont donc accueilli avec enthousiasme le projet de la chaîne qui voit la Grand-Place comme l’un de ces "sujets patrimoniaux qui bonifient avec l’âge".

Bel objet numérique

D’un point de vue formel, ce webdocumentaire est un bel objet numérique. "C’est un site avec beaucoup de choses à voir", explique Claude Vittiglio, journaliste multimédia et réalisateur du projet. Et c’est bien le problème dont souffre ce webdoc, comme beaucoup d’autres avant lui : on finit par se perdre dans ce labyrinthe 2.0 sans point de départ ni arrivée, entre vidéos, photos et notices biographiques explicatives. Il en résulte le sentiment légèrement frustrant d’avoir manqué une partie du contenu.

En télévision, cette découverte originale de la Grand-Place prend la forme de six capsules d’une minute trente. Celles-ci, présentées sous forme d’énigmes, sont diffusées sur les antennes de TV5 depuis la mi-décembre. Pour la chaîne, qui touche près de 300 millions de foyers dans le monde, "le but de ces séquences est de capter l’attention de tous les francophones avides de culture et d’en faire un outil d’apprentissage du français dans le monde".