Médias/Télé "Dossiers d’été : enquête sur l’industrie de la mode", une enquête à voir ce mercredi 23 août, sur La Une, à 20h25.

Pour le dernier numéro des "Dossiers d’été", Anne-Laure Macq propose de se plonger dans les coulisses de l’industrie de la mode à bas prix avec deux enquêtes intéressantes.

La première tente de comprendre comment les enseignes "low cost" telles que H&M, Primark ou le géant de la vente en ligne Asos parviennent à vendre des vêtements à des prix toujours plus bas. En se glissant dans les usines de fabrication de ces vêtements, toutes à l’étranger, les journalistes nous font découvrir des incroyables secrets. Si la qualité des tissus et des coutures laissent parfois à désirer, c’est parce que les marques n’hésitent pas à employer une main-d’œuvre très "low cost" elle aussi. Et qu’elles usent de tous les moyens pour donner à leurs clients l’envie d’acheter une robe, un tee-shirt ou encore jeans à moins de 10 euros.

Il n’y a pas de petites économies

Au-delà du processus de fabrication, les enseignes à bas prix doivent également réduire les coûts lors de la vente. Moins d’intermédiaire, pas de musique dans le magasin, pas d’antivol et de simples néons au plafond. Des petites économies qui, mises bout à à-bout, permettent à Primark par exemple, de vendre ses produits à des prix défiants toute concurrence et d’attirer toujours plus de clients en Belgique et ailleurs.

Si, à première vue, cette première enquête ne semblait pas pouvoir nous en apprendre davantage sur la fabrication de nos vêtements, que l’on sait réalisée loin de chez nous, elle parvient toutefois à nous surprendre. Grâce aux images filmées en coulisses et aux révélations de personnes employées dans le milieu, cette première enquête ouvre nos yeux de consommateurs sur les stratégies de l’industrie du vêtement.

Les jeans, tous les mêmes ?

La deuxième enquête proposée dans ce dossier concerne le vêtement le plus populaire au monde : le jeans. Brut, usé, bleu, noir, customisé, il y en a pour tous les goûts… et pour tous les prix ! Mais comment expliquer de ci grandes différences de prix concernant un même habit ? Là aussi, les journalistes ouvrent des portes derrière lesquelles se cache une véritable course pour vendre vite et pas cher. De quoi nous faire prendre conscience de la qualité du jeans que nous portons. Si l’on veut que le jeans soit un ami pour la vie, les stylistes conseillent de miser sur des tissus et des finitions haut de gamme, naturellement.