Médias/Télé La malédiction de la Vologne - L’affaire du petit Grégory (5 épisodes) / La Une, à 20h50.

En France, l’affaire du Petit Grégory a traumatisé tout un pays dans les années 80. Le 16 octobre 1984, le corps de Grégory Villemin, 4 ans, est découvert dans la rivière de la Vologne, au cœur des Vosges. L’enfant a les mains liées et un bonnet rabattu sur la figure.

Le lendemain, un corbeau revendique son geste dans une lettre l’assassinat. Et 34 ans plus tard, on ne sait toujours pas qui est l'auteur de cette lettre…

Tout a déjà été quasiment écrit sur cette affaire mais cette mini-série découpée en cinq épisodes de 45 minutes est très bien faite. Sur la forme, les images sont léchées, la voix off est posée, les infographies permettent de mettre un visage sur tous les protagonistes. Utile quand on sait à quel point ils sont nombreux.

Images d’archives, reconstitutions…

Le fond tient aussi la route. Les réalisateurs ont réussi à mettre la main sur des images d’archives (vidéos et photos) très rares et pour certaines inédites.
Des protagonistes liés de très près à l’affaire témoignent de leur vision des faits et des coulisses de l’enquête. C’est le cas par exemple d’Etienne Sesmat, commandant en chef de la gendarmerie qui raconte avec recul qu’il était extrêmement difficile de faire parler les gens dans une région très fermée où les langues ont du mal à se délier.
On a aussi accès au contenu des procès d’audition des témoins. Des acteurs ont été engagés pour reconstituer mot pour mot leurs dires. Une bonne idée qui nous permet de nous rendre compte du harcèlement dont les parents (Christine et Jean-Marie) ont longtemps été la cible par le corbeau.

La malédiction de la Vologne ne se focalise pas uniquement sur le simple fait divers mais s’intéresse à l’histoire socio-économique compliquée de cette région de France, au passé de la famille marquée, déjà, par différents drames : le suicide d’Albert, le grand-père paternel de Jean-Marie après avoir été trompé par son épouse; cette dernière a blessé mortellement un de ses fils; certains membres de la famille ont été licenciés de leur usine...

Diffusée ce vendredi (3 épisodes) et samedi (les deux derniers épisodes: Croisade pour Grégory et Le crépuscule des secrets) sur La Une, la série documentaire sera également programmée sur France 3 en décembre.