Médias/Télé

"Il y a une sous-performance générale le week-end et on investit moins parce qu’on est moins écoutés, annonce Francis Goffin, directeur des radios de la RTBF. Jamais autant de moyens et d’éfforts n’ont été placés sur le week-end".


Après la nouvelle grille de la semaine présentée à la rentrée, "La Première" donne "la touche finale" à son évolution et enrichit la matinale du week-end : davantage de direct, de culture et d’invités.

"Un réveil curieux"

Concrètement, les changements sont multiples. Olivier Depris propose d'accompagner les lève-tôt avec un programme musical "vitaminé" ponctué par des journaux d’infos, les deux jours entre 6 et 7h.

Ensuite, grande nouveauté de la grille, le "Week-end Première" de Sophie Moens, de 7 à 9h les deux jours. Deux heures de direct pour "un réveil curieux et concernant". "Il s’agit d’une boîte à surprises et de découvertes avec de nombreux chroniqueurs et des invités, dans des formats plus courts et dynamiques… Bref, une grande table d’hôtes !", se réjouit Sophie Moens qui reste aux commandes de "Bientôt à table", à 11h le samedi. Dans ce nouveau rendez-vous matinal diversifié et certainement diversifiant, on retrouve également Nathalie Devick pour l’information. "Je présenterai le grand journal de 8h et recevrai un invité à 8h35 pour décrypter un sujet en particulier", détaille la journaliste.

Une nouvelle équipe est ainsi prête à "donner le ton" en début de journée avec des reportages, des invités et des chroniques sur des thèmes multiples: l'info du jour, l'histoire, la musique (avec Patrick Leterme et Nicolas Blanmont), l'économie (avec Michel Gassé qui "décodera les enjeux actuels et présentera des start-ups qui auront l'occasion de développer une idée pendant quelques minutes"), l'Europe (avec Alice Debatis, Sandro Calderon et Olivier Henrion), la culture (avec Nicole Debarre "qui fera 4 ou 5 focus sur les découvertes culturelles à faire ce week-end"), la gastonomie (avec Périco Légasse), les sciences (avec Patrice Goldberg), du patrimoine le dimanche, et d'autres encore. Une grande table de déjeuner pour "ne pas s'ennuyer et attiser la curiosité", espère Sophie Moens.

"Comme on le fait très bien en semaine, il fallait pouvoir réagir à l’actualité le week-end aussi. Le monde du travail évolue, il y a davantage de travailleurs le week-end, il fallait penser à eux aussi. Et il faut continuer à toucher le plus grand nombre via notre offre digitale", déclare Jacques Crémers, chef de la rédaction de "La Première".

Des nouveaux horaires

Des changements d’horaire interviennent aussi dans la nouvelle grille. "La semaine de l’Europe" prend désormais place à 19h10 le vendredi pour décrypter et débattre de l’actualité européenne (avec Jean-Claude Juncker ce vendredi) "On démontrera l'impact de certaines décisions de l'UE sur les citoyens belges, comme dans notre reportage présenté dimanche dans Week-end Première et réalisé par notre journaliste Alice Debatis. Elle est allée à la rencontre des agriculteurs de notre pays qui cherchent des solutions pour améliorer le rendement de leur culture sans le glyphosate". 

Le dimanche, de 10 à 11h, Marie Vancutsem remplace Alain Gerlache dans "Les décodeurs". "On vit une période passionnante, il y a énormément d'éléments à décoder. On commencera par présenter l'actualité des médias et de la communication. Ensuite, avec nos chroniqueurs, on lancera le débat, toujours dans une ambiance détendue", confie-t-elle.

L'émission "Et Dieu dans tout ça", toujours présentée par Pascal Claude, est déplacée à 13h le dimanche et devient plus longue. 

"Première de couverture", elle, devient "Majuscules" et fixe le rendez-vous littéraire le dimanche à 15h. Présentée par Eddy Caekelberghs, l'émission évoquera des coups de coeur d'écrivains, de lecteurs professionnels et de libraires. 

Dans "Les carnets francophones", à 18h15 les deux jours du week-end, Olivier Nerderlandt propose des reportages chez nos voisins francophones. Un espace pour partager ce qui nous rapproche et ce qui nous différencie à travers différentes thématiques (politique, société et économie).

L'émission "Sacré français !" (qui fête déjà ses 20 ans cette année) s’installe les deux jours à 19h. Animée par Alexandra Vassen, elle double ainsi son temps de diffusion pour les curieux de chansons et de créations en français dans le texte.

Enfin, le best of de "Entrez sans frapper" débarque désormais à 16h aussi le dimanche et celui de "C’est presque sérieux" le suit à 17h les deux jours. Ils sont tous les deux animés en direct, en alternance toutes les deux semaines, par Ann-Michèle Vloebergh et Fanny Cuisset. "Fini la présentation enregistrée en studio par Walid. Maintenant, les animatrices pourront réagir à l'actualité et les deux rendez-vous best of sont incarnés", complète Corinne Boulangier, directrice de "La Première".