Médias/Télé

Dans la folle course à l'acquisition des droits sportifs, la RTBF a marqué un très joli but, jeudi. Reyers a en effet trouvé un terrain d'entente avec son homologue flamande, la VRT, qui avait acquis le 21 août les droits de retransmission de la prochaine Coupe du monde de football (organisée, du 31 mai au 30 juin 2002, au Japon et en Corée du Sud). L'accord a reçu, dès hier, l'aval du conseil d'administration de la RTBF.

Il prévoit la diffusion, en direct et en exclusivité pour la Communauté française, de 39 matches sur un total des 64 rencontres. Outre les matches des Diables rouges, nous retransmettrons l'ensemble des rencontres à partir des 8e de finale , nous a expliqué André Lembrée, directeur des sports. Compte tenu du décalage horaire avec l'Asie, ces directs seront retransmis entre 9 et 13 heures. Le contrat permet aussi de diffuser, entre 19 et 22 heures, une émission quotidienne reprenant les meilleures images du jour. La RTBF pourra également diffuser chaque jour, après 23 heures, les 25 matches non diffusés en direct.

Et combien ça coûte, tout ça? Un maximum de 2 millions de dollars, soit quelque 88 millions de francs belges. Ce qui est à la fois peu, par rapport aux chiffres avancés ces derniers mois (plusieurs centaines de millions de BEF), et beaucoup si on se souvient que la RTBF n'avait dû payer que 25 millions pour l'achat des droits de la Coupe du monde 1998. Des chiffres qui n'intègrent pas les frais engendrés par la couverture de l'événement. Mais, service public ou pas, l'image et la perspective de juteuses rentrées publicitaires n'ont pas de prix... (P.-F.L.)

RENTRÉE

TV 3 (ex-YTV) frappe

à la porte de la RTBF

C'était la rentrée, jeudi, du conseil d'administration de la RTBF. On y a reparlé du nouveau contrat de gestion, sans encore trancher. Le CA va en effet solliciter le gouvernement de la Communauté française pour clarifier -au minimum- l'énoncé du nouvel article 2 (procédure d'examen des projets d'émissions). Il a été aussi question de l'arrivée prochaine de TV 3. En cause: le nouvel opérateur souhaiterait faire usage d'un émetteur de la RTBF, basé à Tournai, pour diffuser ses programmes à destination du nord de la France. De quoi récolter un surplus de recettes publicitaires... Et de déclencher les hostilités avec TF 1? TV 3 serait également demandeur pour utiliser d'autres infrastructures de la RTBF. En contrepartie, Reyers aurait un accès privilégié au catalogue de films du groupe français AB, actionnaire minoritaire de TV 3. Les administrateurs de la RTBF, assez partagés, en reparleront la semaine prochaine. (P.-F.L.)

RADIO

NOUVEAUTÉ

Patrick Ridremont: touche d'humour dans Beau fixe

A J-4, l'on procède dans toutes les chaînes aux derniers ajustements: la longeur de la chronique d'un tel, les interventions d'une telle ou la progra musicale de telle tranche horaire. C'est ainsi que Jean-Jacques Deleeuw, directeur des programmes adjoint de Bel RTL, a fait savoir que Patrick Ridremont distillerait chaque jour, en semaine, une capsule (petite chronique de quelques minutes, NdlR) comique en rapport avec les destinations dont il est question dans Beau Fixe (de 8h30 à 10h30). Celui dont le physique élancé a marqué les souvenirs des téléspectateurs de Night shop à 4 sur Canal+ volera donc la vedette quelques instants à Jean-Michel Zecca (du lundi au jeudi) et Patrick Perret (le vendredi). (K.T.)

© La Libre Belgique 2001