La RTBF passe le relais aux marques...

Pierre-François Lovens Publié le - Mis à jour le

Médias/Télé

Fin d'année chargée pour le conseil d'administration de la RTBF. Il aura fallu toute la journée de jeudi aux treize administrateurs pour découvrir, ou avoir la confirmation, du résultat de différents chantiers initiés ces derniers mois ou dernières semaines. Prévision budgétaire 2004 (le déficit serait ramené à 14 à 8 millions d'euros), adoption des grilles TV (lire ci-dessous), charte éditoriale du JT, etc.

On attendait surtout de connaître le résultat du «relookage» des cinq radios de la RTBF. Le bouquet radiophonique ertébéen subira au printemps prochain un repositionnement majeur. On connaissait déjà le cahier des charges de chacune d'elles et la date de leur mise à l'antenne. Il fallait encore les affubler d'une nouvelle image.

C'est désormais chose faite. On est très loin de la révolution annoncée par certains... Fruit d'une réflexion menée par l'agence Publicis, voici à quoi ressembleront les cinq radios publiques. La Première. Redéfinie à partir du 15 mars 2004, la chaîne de Jean-Pierre Hautier conservera son appellation, se contentant d'un nouveau logo bleuté. «Affiliation». Rien n'a encore été tranché... Quatre propositions de nom était sur la table du CA. Le lancement de la radio est prévu pour le 29 février. D'ici là, Fréquence Wallonie et Bruxelles Capitale - condamnées à disparaître au profit de cette nouvelle radio généraliste de proximité - resteront en place. Musiq'3. Inutile de vous faire un dessin. Musiq'3 succède à Musique 3. Génial, non? A la RTBF, on rétorque qu'il n'y avait aucune raison de modifier - hormis le raccourci graphique - le nom d'une radio qui a trouvé un public fidèle et exigeant... La radio sera repositionnée le 15 mars. Pure FM. C'est l'unique nouveauté, même si certains s'étonnent déjà d'un nom qui fait très radio privée. Excroissance de la (future) défunte Radio 21, la nouvelle radio musicale jeune coachée par Rudy Léonet fera son apparition le 1er avril. Classic 21. Pourquoi changer une formule, celle de Marc Ysaye, qui fonctionne? On garde donc le «21» auquel on associe la tonalité de la nouvelle chaîne, également annoncée pour le 1er avril. Un format «music and news» qui fera le lien entre passé et présent, avec des infos ciblées sur la mobilité et la météo.

Tout ça pour ça? Il faut bien admettre que, sur papier, la nouvelle offre radio de la RTBF ressemble comme deux gouttes d'eau à l'actuelle.

Dans l'attente de découvrir, par le son, le contenu des cinq radios, on soulignera que la RTBF - et la remarque vaut également pour la télévision (La Une et la deux) - s'oriente de plus en plus vers une communication ciblée sur les «marques». Tout comme le fait depuis un certain temps France Télévisions et la VRT (avec Ketnet, Canvas, etc.), l'appellation et le logo RTBF seront réservés à la communication institutionnelle, laissant la place à Pure FM, Classic 21 et consorts.

© La Libre Belgique 2003

Publicité clickBoxBanner