Médias/Télé

Fin mars, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a sanctionné la RTBF pour non-respect de sa mission de médiation avec ses publics. 

Son programme "Medialog" est diffusé trop tardivement, selon l'organe de contrôle, dont la décision a été publiée jeudi. En vertu de son contrat de gestion, la RTBF est obligée de prévoir dans sa grille "un programme ou des séquences de programme de médiation, dont au moins dix éditions par an en télévision, diffusées à une heure raisonnable sur une chaine et rediffusées sur une autre". L'objectif est notamment de "répondre en toute transparence et indépendance aux interrogations et réactions de ses publics".

Pour concrétiser cette mission mais aussi celle d'éducation aux médias, la RTBF diffuse "Medialog", une émission présentée par Thierry Bellefroid lors de laquelle des courriers de téléspectateurs sont notamment discutés à l'antenne. Elle est diffusé vers 23h00 sur La Deux. Alors qu'elle était auparavant rediffusée sur La Trois à 18h30, la RTBF a décidé en 2016 de la rediffuser uniquement dans les boucles de nuit. Une situation qui perdure jusqu'à ce jour.

A l'occasion du contrôle des obligations de la RTBF pour l'année 2016, le CSA a pointé l'heure de diffusion trop tardive de "Medialog". La RTBF s'est défendue, arguant notamment que ce programme avait plus de succès à 23h00 qu'à 18h30 et que l'émission peut être regardée en ligne sur la plateforme Auvio.

Certes, mais la rediffusion à 18h30 permettait d'atteindre les jeunes et de viser d'autres publics que celui de 23h00 ou des boucles de nuit, a répondu le Collège d'autorisation et de contrôle du CSA, son instance décisionnelle. De plus, l'émission n'est pas particulièrement mise en avant sur Auvio. Les séquences de médiation ne sont donc pas diffusées à "une heure raisonnable", a conclu le Collège.

En conséquence, l'opérateur de service public devra diffuser un communiqué faisant état de ses manquements au début de la prochaine diffusion de Medialog (le 25 avril) ainsi que sur la page d'accueil de son site internet.