La VRT réplique à «Big Brother»

OLIVIER MOUTON Publié le - Mis à jour le

Médias/Télé

La deuxième saison de l'émission de télé-réalité «Big Brother» débutera le 2 septembre sur Kanaal 2. Fort du gros million de téléspectateurs attiré l'an dernier, Endemol a légèrement relifté son produit pour réaliser de nouveaux cartons pleins dans l'audimat.

En guise de réplique, la chaîne publique se devait de trouver un «truc». Ce sera tout d'abord «De nationale test», présenté par Bart Peeters et Geena Lisa, deux transfuges de VTM. Fidèle à sa tradition, TV 1 renforce ainsi sa grille du dimanche soir en choisissant un programme au caractère flamand marqué.

LE RETOUR DE WOESTIJNVIS

«De nationale test» sera en effet un programme de détente interactif dont l'ambition n'est pas mince: partir à la découverte de la personnalité et de l'identité profonde des Flamands, qu'ils soient connus ou moins connus. Des groupes d'une vingtaine de personnes, rassemblés dans un studio, seront ainsi testés sur le plan des émotions, de l'intelligence, de la sexualité, du bonheur... Idem avec quelques «bekende Vlamingen» («flamands connus»). Les téléspectateurs auront leur mot à dire via e-mail, SMS ou numéro gratuit. Et les résultats suivront après la série «Flikken».

Après cinq semaines, ce «nationale test» cèdera ensuite la place à un moment très attendu: le nouveau programme de Rob Vanoudenhoven et Mark Uytterhoeven, de la fameuse écurie Woestijnvis. Les «douze travaux» du premier nommé resteront comme un monument de télévision, des missions impossibles ayant été réalisées en compagnie de personnalités connues. Face à «Big Brother», cela sera un vrai combat de titans face auquel VTM reste, pour l'heure, sans voix.

TV 1 conserve pour l'automne une série de valeurs sûres des saisons précédentes: «Ombudsman», «Afrit 9», «Koppen», «Swingpaleis» ou encore «Man bijt hond» sans oublier les soap «Thuis» ou «F.C. De Kampioenen», qui sont devenus de vrais monuments au nord du pays. A cela s'ajouteront quelques nouveautés dignes d'intérêt. Présenté par Catherine Van Eylen et Karl Symons, «Ooggetuige» prend le relais de «Getuigen gezocht». Ce magazine, programmé chaque mercredi à 21h50, cherchera des informations sur certains méfaits tout en developpant un regard «original» sur la justice et la police. Avant cela, et dans un autre registre, l'émission musicale «Opslag», présentée par le chanteur Raf Van Brussel, est aussi une nouveauté.

CANVAS ET KETNET

Et que se passe-t-il du côté de Canvas et Ketnet, les deux autres chaînes de la VRT? Lors du contrat de gestion récemment adopté, elles ont été présentées comme des priorités pour demain. Canvas devrait d'ailleurs connaître un lifting en profondeur, normalement à la fin de l'année. Politique, sport, culture, économie et «lifestyle» seront mis à l'honneur grâce à des programmes forts. En attendant, la deuxième chaîne publique s'essaie à la philosophie avec «Gids voor het geluk». Dans un autre genre, on retiendra l'arrivée de Mies Meulders, présentatrice de «Studio Brussel», pour présenter tous les jeudis un quiz intitulé «Teamwork». Comme on peut s'en douter, l'esprit d'équipe sera au coeur de ce divertissement. Et n'oublions pas aussi... la Champion's League de football.

Attirant toujours plus de jeunes regards, Ketnet entend quant à elle poursuivre dans cette voie en misant encore et toujours sur des programmes marqués du label flamand. Avec une nouvelle présentatrice pétillante de 17 ans, Sofie Van Moll. Sur base de tout cela, la VRT espère continuer sur les traces d'un été qui lui a permis d'enregistrer des parts de marché de 34,5 pc.

© La Libre Belgique 2001

OLIVIER MOUTON

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM