Médias/Télé La RTBF et le sport, c'est «plus que jamais» à fond... Jean-Paul Philippot, administrateur général de la chaîne publique, était d'humeur joyeuse, hier, lors de la présentation du dispositif mis en place pour couvrir la Coupe du monde de football. A fond? La RTBF diffusera l'intégralité des 64 matches - en direct pour la plupart - de la compétition organisée en Allemagne. Soit 5 760 minutes de ballon rond. Sans compter les prolongations. «Je crains de voir la productivité belge chuter du 9 juin au 9 juillet. Et si on m'en fait le reproche, je serais très content!», ironise M. Philippot, ravi à l'idée d'engranger de belles audiences sur La deux, chaîne qui accueillera l'événement (de quoi permettre à La une d'offrir une contre-programmation pour tous ceux et toutes celles qui fuient le foot comme la peste!).

La mobilisation sera totale, à la fois sur tous les terrains (sportifs mais aussi politique, culturel, économique, etc.) et sur tous les médias (La une, VivaCité et Internet). La performance sera aussi technique, avec la retransmission de huit matches en direct sur VivaCité en diffusion numérique (DAB) et un partenariat noué avec la société Euro 1080 qui retransmettra, par la voie du satellite Astra, les matches en haute définition (avec reprise des commentaires de la RTBF).

Un, deux et trois

L'essentiel se passera toutefois en analogique sur La deux. Chaque journée se déclinera en trois grands rendez-vous.

Un: les matches, à raison de trois jusqu'au 19 juin (rencontres à 15 h, 18 h et 21 h) et de deux jusqu'au 1 éme r juillet, avant de passer aux demi-finales, à la petite finale et à la grande finale du 9 juillet à Berlin en compagnie de Rodrigo Beenkens et Marc Wilmots. Ce duo alternera, tout au long de la compétition, avec Vincent Langendries et Benoît Thans.

Deux: «Studio Mondial». Chaque jour, à 20h10, Jonathan Bradfer et Benjamin Deceuninck animeront en public un magazine tout foot: chroniqueurs, invités, feuilletons (Coupe 86 au Mexique, 20 ans après; foot brésilien...) et reportages dans les coulisses en Allemagne (signés Manu Champagne et Claude Hulet).

Trois: «Le meilleur de la veille». Quotidiennement, vers 12h50, La deux retransmettra les meilleurs moments des matches de la veille.

Il faut encore ajouter la diffusion, du 28 mai au 8 juin, de la série documentaire de la BBC «L'histoire de la Coupe du monde de football» et d'un documentaire retraçant la qualification des «Eléphants» de la Côte d'Ivoire (8/06).

Viva foot

En radio, VivaCité jouera pleinement la carte de l'actualité et de la proximité. Outre la diffusion de huit matches en direct (match d'ouverture, 1/4 de finale et finale), toutes les autres rencontres feront l'objet d'un «but par but». Plus originale est la présence quotidienne de VivaCité dans des bistrots de Liège, Charleroi, Namur ou Bruxelles pour un talk-show en public baptisé «Coupe-Café» (de 20 à 21 h), avec des interviews, témoignages et analyses de consultants. D'autres séquences seront également insérées dans la grille de VivaCité.

La Première sera aussi de la partie avec un rendez-vous quotidien «Coupe du monde» à 8h15, des billets d'envoyés spéciaux ou encore des sujets magazine dans «Sport-Première» le dimanche.

© La Libre Belgique 2006