Médias/Télé Présenté ce lundi, il démarrera le 4 avril prochain en parallèle du Mip TV.   

Créer la plus grande semaine de séries au monde." C’est l’objectif du nouveau festival CanneSeries attendu du 4 au 11 avril 2018. Pour y parvenir, il s’est naturellement inscrit en parallèle du MipTV, marché international des programmes télévisés et digitaux cannois, qui attire chaque année sur la Riviera française quelque 10 500 professionnels de l’audiovisuel (vendeurs et acquéreurs) venus du monde entier.

En guise de marraine, la manifestation s’est alliée à une comédienne de talent, francophile, qui illustre parfaitement cette volonté de séduire le public avec un projet à portée universelle et d’envergure internationale : l’actrice danoise Sidse Babett Knudsen révélée par son rôle dans la série "Borgen", également au casting de la science-fiction "Westworld".

Célébration et compétition

L’événement, à la fois tourné vers le grand public et les professionnels, aura plusieurs volets. Les différents axes de la manifestation ont été présentés, ce lundi matin à Cannes, par son trio de concepteurs : Fleur Pellerin, ancienne ministre de la Culture française, Benoît Louvet, directeur général de la manifestation et Albin Lewi, son directeur artistique.

Avec "CanneSeries Addict" qui débutera dès le 4 avril, ce sont une cinquantaine de projections qui seront ouvertes gratuitement au public dans toute la ville de Cannes. L’occasion de célébrer la passion de la série à travers tapis rouge, rencontres et cartes blanches données aux personnalités du monde de la série. Au menu : rétrospectives, séries patrimoniales, marathon et master classes.

Dix séries inédites seront aussi présentées en Compétition officielle, du 7 au 11 avril au sein de l’Auditorium Lumière. L’appel à candidatures aura lieu entre novembre et mi-février et ne concerne que les nouveautés (pas des séries en saison 2 ou 3) tous genres et tous formats confondus.

La sélection sera connue en mars. Et le jury, en cours de constitution, sera composé de journalistes, blogueurs et professionnels du monde de la série. Trois séries seront aussi proposées hors compétition qui pourront, elles, être des saisons 2 ou 3.

Dans la foulée, le 11 avril, CanneSeries Digital accueillera une sélection dédiée aux formats courts, en collaboration avec le WebFest de Marseille.

La cérémonie de clôture sera retransmise en direct sur Canal +, partenaire de l’événement.

Promouvoir l’écriture

Troisième volet : le Forum de coproduction In development, organisé les 10 et 11 avril en partenariat avec le MipTV. Douze projets seront sélectionnés qui bénéficieront du "coup d’accélérateur cannois" afin de permettre la rencontre entre producteurs et auteurs de séries visant l’international. L’appel à candidatures sera ouvert à partir du 8 novembre et l’événement se déroulera dans la Gare maritime face au Palais.

Enfin, le festival va développer, en lien avec "Serial Eyes" à Berlin, le CanneSeries Institute, une résidence d’écriture qui permettra de renforcer l’industrie créative.

Concurrence farouche ? "Non, complémentarité" dixit Fleur Pellerin

Même si l’équipe réfute les rumeurs de concurrence effrénée avec les manifestations plus anciennes ("Séries Mania" et "Série Series", entre autres) et annonce que des contacts ont été noués avec les équipes de Fontainebleau et de Lille, Fleur Pellerin, sa patronne a souligné que "CanneSeries avait pour vocation de devenir LE festival de référence en matière de séries". Pour parvenir à ses fins, le festival disposera d’un budget estimé entre 3 et 4 millions d’euros.

La chasse aux stars et aux meilleures séries est donc officiellement ouverte puisque les deux principales manifestations "Séries Mania" et "CanneSeries" auront lieu à 15 jours d’intervalle seulement et à quelques jours du début du Festival de Cannes…