Les choix des commissaires

PIERRE-FRANÇOIS LOVENS Publié le - Mis à jour le

Médias/Télé

Le débat parlementaire autour de la renégociation du contrat de gestion de la RTBF, initié en janvier par le ministre de l'Audiovisuel, a abordé la dernière ligne droite. Mardi, les membres de la commission «culture et audiovisuel» du parlement de la Communauté française ont planché toute la journée pour rédiger les conclusions et les recommandations du rapport final qu'ils soumettront, le 24 avril, en séance plénière. Un rapport que Richard Miller s'est engagé à emporter avec lui à la table de la renégociation du contrat liant la Communauté française à la RTBF.

Hier, en début de soirée, les commissaires étaient toujours occupés à peaufiner leur ouvrage. Une présentation à la presse est prévue ce matin. Nous avons pu déjà prendre connaissance de plusieurs recommandations unanimes formulées à l'adresse de M. Miller. Extraits.

1. Programmation. La commission majorité (PS, PRL, Ecolo) et opposition (PSC) souhaite voir inscrire, dans le prochain contrat de gestion, l'obligation de diffuser au moins 4 fois par semaine un JT pour enfants (du type «Niouzz»). Elle recommande l'inscription de l'obligation de diffuser une émission régulière d'éducation aux médias et à la citoyenneté. Elle propose que soit développée une politique sportive répondant aux critères en vigueur en matière d'information, tant dans le choix des retransmissions que dans le traitement de l'info. Elle plaide aussi, sur le terrain sportif, en faveur de collaborations avec d'autres opérateurs (dont les télés locales).

2. Lien avec le public. La commission recommande la mise en place d'un service de médiation centralisé qui soit distinct du service de communication de la RTBF. Parallèlement, il est suggéré d'inscrire dans le contrat de gestion l'obligation de diffuser régulièrement une émission de médiation.

3. Structure. La commission souhaite le maintien de deux chaînes TV, mais avec le développement d'une identité claire et d'une meilleure visibilité de «La Deux». Les députés étaient toujours divisés, hier soir, sur le maintien du quota de 75 pc de programmes réalisés par les centres de production régionaux (Ecolo et, dans une moindre mesure, le PRL souhaiteraient le supprimer).

4. Organisation. Un accord semblait se dessiner sur la question épineuse du «pilotage» de la RTBF. Le rapport final ferait état de la nécessité de repenser la hiérarchie ertébéenne (en termes de simplification et de renforcement des directions de chaînes). Il évoque aussi des lieux de discussions des projets, «à créer ou à trouver».

5. Ressources humaines. Si l'idée d'un audit a été abandonnée, la commission recommande la création d'une direction spécifique des ressources humaines, ainsi que la mise en place d'une politique de formation moderne. Elle réclame transparence et impartialité dans les procédures de recrutement (avec organisation d'examens ouverts à tous), de nomination et de promotion.

6. Financement. Dans l'attente du refinancement de la Communauté française, la commission prône le maintien de l'indexation de la dotation. En matière de publicité, les députés ne s'opposent pas aux coupures dans les émissions sportives de longue durée. Par contre, ils veulent la suppression de la pub pour les médicaments (autorisée, actuellement, en radio) et l'interdiction de toute publicité/parrainage durant les 5 minutes précédant et suivant les émissions pour enfants (en télé comme en radio).

© La Libre Belgique 2001

PIERRE-FRANÇOIS LOVENS