Médias/Télé France 5 propose un focus sur cette pratique ancestrale, remise au goût du jour. Enquête à voir à 20 h 50.

La méditation de pleine conscience, inspirée de la méditation bouddhiste, formalisée par l’Américain John Kabat-Zinn, alors étudiant en biologie moléculaire en 1979, continue d’offrir de nouvelles perspectives sur le plan médical. Se concentrer sur sa respiration, prendre conscience de son corps et de ses sensations sans a priori, etc. Dix minutes d’entraînement par jour suffiraient pour lutter contre le stress et ses effets toxiques sur la santé, l’esprit offrant un énorme potentiel pour se réguler seul.

Dans un nombre croissant d’hôpitaux, notamment en France, la méditation est utilisée pour lutter contre la dépression et prévenir les rechutes, pour mieux tolérer les traitements contre le cancer et accompagner les malades souffrant de douleurs chroniques. Dans des études récentes, les chercheurs ont mis au jour les effets positifs de la méditation de pleine conscience dans la prévention de maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer, et dans le ralentissement du vieillissement cérébral.

Le cerveau des méditants

Le magazine "Enquête de santé" se penche ce soir sur cette pratique en vogue, au travers du documentaire Méditation : une révolution dans le cerveauH H. Alexandra Combe propose un tour d’horizon accessible au grand public, par le biais de multiples témoignages et d’exemples pratiques. Qu’il s’agisse d’une patiente brûlée au troisième degré, de professionnels de santé désireux d’apporter une autre dimension à leur activité, ou de personnes ayant bifurqué vers un mode de vie plus serein, après une dépression.

Avec le concours de spécialistes tels que le psychiatre Christophe André ou le moine boud-dhiste Matthieu Ricard, qui se prête depuis des années à des tests sur son cerveau, la réalisatrice explore tous les aspects scientifiques du sujet, loin de tout prosélytisme. Elle n’hésite pas à relever les abus consuméristes liés à ce phénomène de société.

En plateau, Michel Cymes, Marina Carrère-d’Encausse et Benoît Thevenet prolongeront la réflexion avec un débat en direct, auquel sont conviés Christophe André, le Dr Grégory Baptista, médecin interniste et gériatre, la psychologue clinicienne et psychothérapeute Jeanne Siaud-Facchin et le Dr Gaël Chételat, chercheuse à l’Inserm et coordinatrice du projet "Silver Santé Study", une étude européenne sur le bien vieillir.